apprendre une langue
apprendre une langue
ApplicationsNovakid : École en ligne où les enfants apprennent l'anglais

Novakid : École en ligne où les enfants apprennent l’anglais

Novakid est une école de langues en ligne, où les enfants apprennent l’anglais en cours particuliers virtuels avec des locuteurs natifs.

Interview avec Max Azarow le CEO de Novakid

Max Azarow : Je m’appelle Max Azarow. Je suis le CEO de Novakid, une école de langues en ligne pour enfants que j’ai fondée en 2017 avec mon partenaire Dmitry Malin. Grâce à notre plateforme d’apprentissage, les enfants âgés de quatre à douze ans peuvent apprendre l’anglais en cours particuliers virtuels avec des locuteurs natifs.

Pourquoi avez-vous décidé de créer une entreprise ?

Max Azarow : J’étais à la recherche de locuteurs natifs anglais qualifiés sur le plan pédagogique pour enseigner la langue à mes deux jeunes fils. Je suis très souvent aux États-Unis avec ma famille et je veux que mes enfants puissent communiquer le mieux possible. Nous avons longtemps cherché et testé différentes choses, mais il nous manquait toujours quelque chose d’important. C’est pourquoi Dmitry et moi avons créé Novakid.

Quelle est la vision derrière Novakid ?

Max Azarow : La vie privée et la vie professionnelle sont de plus en plus internationales. Nos enfants partent en backpacking en Australie après le baccalauréat, font un semestre d’études à l’étranger au Japon et peut-être un stage en Espagne. Tout cela n’est possible que parce qu’il existe une langue parlée partout dans le monde. Parallèlement, l’échange avec d’autres cultures et d’autres pays devient de plus en plus important dans la vie professionnelle et les chances de carrière augmentent rapidement si l’on peut s’exprimer en anglais avec aisance. Différentes études ont démontré que plus on commence tôt, mieux on parle anglais. C’est pourquoi nous proposons nos services aux enfants dès l’âge de quatre ans.

novakid école de langue en ligne

De l’idée au lancement – quels ont été les plus grands défis jusqu’à présent et comment vous êtes-vous financés ?

Max Azarow : Le plus grand défi a été de constituer une équipe compétente et autonome – car, à mon avis, le succès d’une start-up en dépend. En ce qui concerne le financement, nous avons récemment conclu un financement de série A de 4,25 millions de dollars, mené par PortfoLion, une société basée en Hongrie. LearnStart, un fonds américain axé sur les EdTech et faisant partie de la famille LearnCapital VC, ainsi que TMT Investments et Xploration Capital croient également en notre vision et ont investi. Nos deux investisseurs d’amorçage – BonAngels et LETA Capital – ont également participé au tour de financement.

Quel est le groupe cible de Novakid ?

Max Azarow : Notre service s’adresse aux enfants de quatre à douze ans. Nous ciblons leurs parents et leurs grands-parents, qu’ils parlent anglais ou non.

Comment fonctionne Novakid ? Quels sont les avantages ? Qu’est-ce qui vous différencie des autres fournisseurs ?

Max Azarow : Novakid est une école de langues en ligne qui permet aux enfants d’apprendre l’anglais dans le cadre de cours particuliers virtuels avec des locuteurs natifs. Ce service international s’adresse aux garçons et aux filles de quatre à douze ans, qui peuvent choisir leurs tuteurs parmi plus de 1.000 enseignants qualifiés. Au contact d’anglophones natifs du monde entier, les élèves apprennent à connaître les accents et dialectes les plus divers – comme dans la vie réelle. La réalité augmentée est également utilisée dans les unités de cours de 25 minutes afin de permettre un apprentissage aussi authentique que possible. Ainsi, une visite virtuelle du Grand Canyon ou du National History Museum fait partie intégrante du cours. La plateforme d’apprentissage en ligne de Novakid, spécialement conçue à cet effet, met également l’accent sur la personnalisation ainsi que sur l’extraction et l’analyse de données basées sur l’IA, afin d’améliorer en permanence tant le programme d’enseignement que les documents utilisés.

Novakid, où allons-nous ? Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Max Azarow : Nous avons plusieurs scénarios en tête pour notre avenir : d’une part, nous pouvons imaginer l’entrée d’un investisseur stratégique, mais une entrée en bourse peut aussi être une option dans quelques années. Ce qui est sûr en tout cas, c’est que le marché EdTech est en plein essor et que nous avons un énorme potentiel de croissance !

Pour conclure, je dirais Quels sont les trois conseils que vous donneriez aux futurs créateurs d’entreprise ?

Max Azarow : J’aimerais qu’il y ait une recette simple pour cela. Je pense qu’il est important de toujours garder les yeux ouverts, de chercher l’inspiration et de ne jamais rester immobile. Si quelque chose tourne mal, ce n’est pas une mauvaise chose. Chaque coup dur peut être source d’enseignements. Pour ce faire, il convient de réfléchir régulièrement à soi-même et à sa motivation et de modifier ou d’interrompre les choses qui n’évoluent pas dans la bonne direction. Il est également important de s’enflammer réellement pour ce que l’on veut mettre en œuvre. Si l’on va au travail tous les matins en serrant les dents, les objectifs sont difficiles à atteindre.

À découvrir