Universaux du langage

Universaux du langage

Dans cette expression empruntée à la philosophie médiévale, universaux est le pluriel de l’adjectif nominalisé universal, doublet savant de universel. Conformément à son étymologie, la notion d’universaux s’applique donc aux traits linguistiques universels, c’est-à-dire communs à toutes les langues connues.

La recherche des universaux peut se faire à tous les niveaux de l’analyse linguistique. On distinguera ainsi :

— des universaux de structure : toute langue est stratifiée en deux plans, et comporte donc des unités de deux natures différentes (voir LANGAGE, LANGUE, SENS, SIGNE, STRATIFICATION, etc.) ;

— des universaux phonologiques, par exemple l’opposition des voyelles et des consonnes, etc. ;

— des universaux morphosyntaxiques : certaines classes (par exemple celle des pronoms) et certaines catégories (par exemple celle de la personne) sont (ou semblent) universelles ;

— des universaux sémantiques les cas « profonds » de la sémantique générative offrent un exemple de construction théorique de traits donnés comme universels.

Article précédentTrilittère
Article suivantValeur