apprendre une langue
apprendre une langue
Apprendre une langueBlogLe secret de l'apprentissage des langues est devant vous !

Le secret de l’apprentissage des langues est devant vous !

Quel cours était le plus facile pour vous au lycée : la trigonométrie ou la gymnastique ?

Et la chimie ou le permis de conduire ?

Si vous êtes comme la plupart des élèves, c’est probablement avec ces cours de mathématiques et de sciences que vous avez eu le plus de mal. Et même si vous aimiez l’idée d’apprendre une langue étrangère et de voyager à travers le monde, votre cours de langue étrangère vous a peut-être semblé être une autre heure ennuyeuse à passer devant un bureau de temps en temps.

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui fait de certains cours une corvée et d’autres un jeu d’enfant ?

L’une des raisons est que, lorsque vous étiez lycéen, il y avait peu de chances que vous utilisiez des concepts de trigonométrie et de chimie tous les jours.

Vous n’appreniez pas la trigonométrie pour pouvoir ensuite calculer le cosinus d’un angle pour le plaisir.

Au contraire, vous mémorisiez probablement des concepts juste le temps de passer un examen, puis vous les bannissiez rapidement de votre cerveau.

Mais ce n’est pas le cas avec les cours de conduite. Apprendre à prendre le volant sans faire de tonneaux n’est pas seulement utile pour survivre, mais pour beaucoup d’entre nous, c’est aussi essentiel pour arriver là où nous voulons être dans la société. Si tu veux aller au cinéma, à une fête, à un entretien d’embauche ou à la plage, tu as besoin d’un permis de conduire.

Apprendre à conduire une voiture n’est pas nécessairement moins ennuyeux qu’apprendre le tableau périodique, mais c’est un moyen clair de parvenir à une fin : se déplacer et faire ce que l’on veut vraiment faire.

Le secret d’un apprentissage réussi des langues réside dans la recherche de ce même sentiment de motivation. Vous devez avoir un réel intérêt dans le résultat de votre formation linguistique, tout comme vous l’aviez dans vos cours de conduite et tout comme vous l’avez eu, sans même vous en rendre compte, dans l’apprentissage de votre première langue.

Comment nous devenons si géniaux dans notre première langue
Lancez n’importe quel bébé en bonne santé dans n’importe quelle communauté d’êtres humains, n’importe où dans le monde, et ce bébé apprendra la langue qui imprègne la vie quotidienne autour de lui.

C’est parce que les humains sont des animaux sociaux. Le langage nous aide à obtenir ce dont nous avons besoin des autres, à comprendre les besoins des autres et, en fin de compte, à nous organiser en sociétés complexes et fonctionnelles.

C’est probablement en raison de notre besoin fondamental de communiquer nos idées les uns avec les autres que notre cerveau est doté de tout le matériel (notre incroyable contrôle musculaire de la gorge, de la langue et des lèvres) et de tout le logiciel (notre capacité innée à comprendre les modèles linguistiques) nécessaires à l’acquisition d’une langue.

Dès notre plus jeune âge, nous nous investissons profondément dans l’utilisation de ce matériel et de ce logiciel pour nous maintenir en vie et être heureux. Les bébés pleurent pour signaler leur mécontentement, mais au fur et à mesure que nous grandissons, nous parvenons mieux à exprimer nos besoins par le langage.

Notre première langue est une bouée de sauvetage cruciale dans un monde où nous sommes totalement dépendants des autres ; nous avons tout intérêt à apprendre à dire « j’ai faim », par exemple. Vous comprenez donc pourquoi il est plus facile pour un bébé d’apprendre sa première langue que pour vous de mémoriser tous les concepts d’un manuel de trigonométrie.

Mais nous ne sommes plus des bébés. Comment pouvons-nous exploiter les outils d’acquisition précoce du langage pour apprendre de nouvelles langues à l’âge adulte ? Comment pouvons-nous apprendre une nouvelle langue de la même manière que nous avons appris notre première langue ? Voici quelques techniques clés.

Se reconnaître dans les autres
Saviez-vous qu’il est prouvé que les bébés peuvent identifier les locuteurs natifs de leur langue avant même de parler cette langue ?

Comme nous sommes nés créatures sociales, nous semblons avoir la capacité de faire la distinction entre « nous » et « eux », c’est-à-dire entre les membres du groupe auquel nous appartenons et tous les autres. Dans les premiers temps de la civilisation, c’était peut-être notre meilleur outil pour distinguer rapidement notre communauté de ces gens qui, deux collines plus loin, venaient toujours piller nos récoltes et voler notre bétail.

Aujourd’hui, cette compétence peut constituer la base de la façon dont nous percevons notre place dans le monde et dont nous apprenons à établir des relations avec les autres par le biais du langage.

Par exemple, il est prouvé que nous apprenons plus efficacement des personnes auxquelles nous nous identifions.

Les bébés et les enfants en bas âge apprennent à peu près tout en imitant leurs parents. Nous disons « je t’aime » après qu’ils nous l’ont dit des centaines de fois, et très vite nous volons des cravates ou des talons hauts dans leur placard ou nous disons des gros mots que nous avons entendus de la bouche des adultes. Nous apprenons à être nous-mêmes en copiant d’abord les gens de notre propre communauté, de notre propre groupe.

Il n’est donc pas surprenant que, lorsque nous parlons, nous ressemblions à d’autres locuteurs de notre langue maternelle, et que beaucoup d’entre nous utilisent des accents locaux propres à l’endroit où nous avons grandi. Il est prouvé que nous imitons tout, des modèles de discours aux expressions faciales en passant par la vitesse d’élocution des personnes qui nous entourent.

En tant qu’apprenant d’une langue étrangère, vous avez peut-être déjà réalisé que le fait de vous entourer de locuteurs natifs (une forme d’immersion) peut vous aider à obtenir une prononciation et une grammaire correctes beaucoup plus rapidement que, par exemple, en vous entraînant avec d’autres étudiants. En fait, il a été démontré que l’immersion aide les apprenants adultes à atteindre une activité cérébrale comparable à celle d’un natif.

Bien entendu, l’immersion totale n’est pas possible pour tous les étudiants en langues. Mais il est possible de se voir au sein d’une communauté ou d’un groupe qui parle la langue cible, même si ce n’est que dans votre esprit.

Le grand secret : l’empathie

Des recherches récentes montrent que l’empathie envers les locuteurs natifs peut conduire à une utilisation de la langue plus proche de la langue maternelle et même à un accent natif. Pour apprendre véritablement des autres, nous devons être capables de nous imprégner de leur point de vue, ce qui nécessite de l’empathie : nous considérer comme fondamentalement semblables, plutôt que différents, de ceux qui parlent notre langue cible.

Et c’est difficile.

Lorsque vous apprenez une langue à l’âge de 20 ou 30 ans, il se peut que vous ayez déjà des idées fixes sur votre identité et sur le monde dans lequel vous vivez. Dans la tête d’un anglophone, par exemple, il n’y a qu’une seule façon de s’adresser directement à une autre personne (you) et le temps est un concept linéaire, qui va de derrière nous à devant nous.

Mais pour les locuteurs de la langue aymara, le passé se trouve devant et le futur derrière. Dans des langues comme le néerlandais et l’espagnol, la relation et la distance sociale avec la personne qui se trouve en face de vous sont intégrées dans différents pronoms (tú et usted ou jij et u), des concepts qui sont appliqués dans chaque interaction sociale.

Alors, comment recâbler notre cerveau dans une autre langue et adopter une ouverture d’esprit enfantine à l’égard des langues et du monde ? Comment élargir notre esprit pour réinterpréter des concepts aussi fondamentaux que le mouvement du temps ou le pronom « vous » et nous donner le sentiment d’appartenir à d’autres groupes de personnes qui voient le monde de cette manière ?

De nombreux polyglottes célèbres dont vous entendez parler et que vous lisez ont percé ce secret qui consiste à utiliser l’empathie pour s’investir personnellement dans une langue étrangère, même s’ils n’en parlent pas tous de la même manière ou avec les mêmes mots.

La célèbre chef Julia Child a appris à parler français un an après s’être installée en France. Selon elle, c’est la cuisine française qui l’a amenée à tomber amoureuse de la France et de sa langue.

Susanna Zaraysky, l’une des polyglottes les plus dynamiques du web, a vécu des expériences similaires dans ce qu’elle appelle l’apprentissage de la « résonance » avec une langue. Selon elle, le secret de la maîtrise d’une langue consiste à se mettre à l’écoute de la sonorité de cette langue et de ce qu’elle nous fait ressentir, tant sur le plan physiologique que psychologique.

Il y a autant de façons de développer une relation humaine intime avec une langue qu’il y a d’apprenants en herbe, et bien qu’il soit utile de s’inspirer de l’expérience des autres, tous les apprenants devraient s’efforcer de trouver l’approche qui leur convient le mieux.

Voici quelques exemples d’approches courantes que vous pouvez adopter pour tomber amoureux d’une langue, entrer en résonance avec elle et vous en imprégner véritablement grâce à des liens empathiques avec les gens et leurs cultures.

Immersion totale : La langue pour la survie (sociale)

S’installer dans la campagne vietnamienne est une façon de s’assurer que vous avez vraiment besoin d’apprendre le vietnamien comme vous avez eu besoin d’apprendre votre langue maternelle. Coupé des locuteurs de votre langue maternelle, vous vous investirez immédiatement et sincèrement dans le vietnamien comme outil pour faire tout ce dont vous avez besoin dans votre vie quotidienne.

La magie de l’immersion totale réside dans le fait que vous n’avez pas d’autre choix que d’aller à la rencontre de ceux qui vous entourent. Il n’y a pas de place pour l’anxiété à propos de votre accent ou pour demander à un ami bilingue de résoudre une situation confuse pour vous.

Le secret : la clé d’une immersion réussie consiste à nouer de nombreux liens sociaux dans votre langue cible et à développer une ou deux relations clés, comme le meilleur ami du village ou la mère de votre famille d’accueil. Ce type de relations vous permettra d’améliorer votre capacité à entrer en contact avec les autres et à apprendre d’eux en modelant (inconsciemment ou consciemment) votre discours sur le leur.

L’environnement d’immersion : Une langue étrangère pour votre cercle social

Si vous ne pouvez pas vous installer dans une région totalement isolée de votre langue maternelle, la meilleure solution consiste à créer un environnement d’immersion chez vous.

Recherchez une communauté de locuteurs de votre langue cible et faites-en votre principal cercle social. Vous pouvez commencer par un groupe international à votre école ou à l’université locale, la succursale de votre entreprise en Malaisie ou au Brésil, une organisation locale de réfugiés ou un groupe d’expatriés.

Si vous n’êtes pas dans une région où vous avez accès à une université ou à une multinationale, essayez des outils en ligne tels que Couchsurfing, Meetup et d’autres réseaux sociaux axés sur les langues et les voyages pour vous aider à découvrir des locuteurs de votre langue cible vivant à proximité.

Le secret : il est difficile de créer un environnement d’immersion à la maison, mais cela devient beaucoup plus facile si vous investissez dans une relation solide avec un partenaire romantique ou un meilleur ami avec qui toute votre relation peut se dérouler dans la langue cible.

De cette manière, vos compétences linguistiques se développeront naturellement dans le prolongement de cette relation, et votre investissement personnel portera ses fruits puisque vous adopterez subtilement les manières et expressions de votre partenaire ou ami.

Investir dans la culture pop : Accepter l’addiction à la télévision qui sommeille en vous

La télévision, les livres et l’internet vous ont tous aidé à développer le vocabulaire de votre langue maternelle et à absorber la culture de votre langue maternelle. Ils peuvent également être des outils puissants pour en découvrir une autre.

L’avantage de consommer de la culture pop en tant qu’apprenant d’une langue est qu’elle vous apprend à écouter avant de parler. Lors d’une conversation, nous sommes trop souvent occupés à préparer notre prochaine phrase au lieu d’offrir à la personne en face de nous toute l’attention nécessaire pour vraiment déchiffrer le code de sa langue.

Mais lorsque vous regardez Netflix dans votre langue cible, vous pouvez concentrer toute votre énergie mentale sur l’observation des expressions de l’orateur et le choix de ses mots, sans vous sentir obligé de dire quelque chose en réponse.

Le secret : vous savez que les meilleures séries vous donnent envie de savoir ce qui va arriver à vos personnages préférés dans l’épisode de la semaine suivante ? Trouvez une série télévisée, une série de livres ou un blog continu qui vous absorbera totalement.

Ce type de continuité vous permet de développer un sentiment d’investissement personnel dans les personnages qui imite les types de liens que nous formons avec nos interlocuteurs dans la vie réelle et nous encourage à apprendre d’eux avec empathie.

Pour vous aider à regarder des clips plus courts avec des outils spécifiques à l’apprentissage des langues, vous pouvez également essayer un programme tel que FluentU.

FluentU prend des vidéos authentiques – comme des clips musicaux, des bandes-annonces de films, des nouvelles et des conférences inspirantes – et les transforme en leçons personnalisées d’apprentissage de la langue.

Vous pouvez essayer FluentU gratuitement pendant 2 semaines. Consultez le site Web ou téléchargez l’application iOS ou Android.

P.S. Cliquez ici pour profiter de notre vente actuelle ! (Expire à la fin de ce mois.)

Investir dans votre carrière : Travailler dans une langue étrangère

Votre carrière n’est pas seulement l’une des principales raisons d’apprendre une langue, c’est aussi l’un des meilleurs moyens de la pratiquer. Peu importe que vous fassiez du bénévolat dans une auberge de jeunesse à l’étranger, que vous soyez muté dans les bureaux de votre entreprise à Tokyo ou que vous recherchiez l’un des nombreux emplois destinés aux polyglottes ; tant que votre salaire ou votre dîner dépendent de l’apprentissage de la langue cible, vous pouvez être certain que l’investissement personnel nécessaire est là.

Tout comme les rencontres amoureuses ou sociales, le fait de travailler dans votre langue cible vous oblige à prendre cette langue aussi au sérieux que votre langue maternelle. Lorsque les réunions de travail, les conférences téléphoniques, les négociations et les interactions avec les clients se déroulent dans votre langue cible, vous l’utilisez pour accomplir des tâches réelles qui nécessitent une coopération humaine et une communication claire.

Et avec une récompense qui vient une ou deux fois par mois sous la forme du chèque qui paie les factures, vous pouvez être sûr que votre motivation ne s’épuisera pas.

Le secret : un poste idéal pour les apprenants de langues exige que vous utilisiez votre langue dans de nombreux contextes différents, notamment au téléphone, avec des collègues, avec des clients, en rédigeant des rapports et en faisant des présentations. Pensez à toutes les façons dont vous utilisez votre langue maternelle et essayez de trouver un poste qui vous demandera d’accomplir le plus grand nombre possible de ces mêmes exploits.

Tomber amoureux d’un pays ou d’une culture

C’est le plus facile à faire et le plus difficile à planifier.

Julia Child n’est pas allée en France dans l’espoir de tomber amoureuse du pays et de sa langue, mais grâce à sa passion, la cuisine, elle y est parvenue.

Voyagez en Italie, en Azerbaïdjan ou en Éthiopie et tombez amoureux des gens, de la nourriture qu’ils mangent, de la façon dont ils dansent ou de leur mode de vie. Tout comme pour votre première langue, vous découvrirez soudain que l’apprentissage de la langue locale est votre seul espoir d’accéder à ce nouveau monde lumineux que vous venez de découvrir.

Nous avons tous des passions, et tout ce qui va de la musique au théâtre, en passant par la philosophie, le sport ou les mangas, peut être la clé qui ouvre la porte d’une culture et d’une langue étrangères. Une fois ces passions découvertes, trouver une communauté de locuteurs natifs avec qui les partager, que ce soit en ligne ou en personne, permet de nouer des liens avec d’autres personnes dans la langue cible.

Le secret : plus votre passe-temps culturel est multimédia ou multisensoriel, mieux c’est. La littérature est une porte d’entrée fantastique dans une langue si vous aimez déjà lire, mais si c’est votre passion, essayez de la compléter par des livres audio et des versions cinématographiques de votre roman préféré pour renforcer toutes vos compétences dans la langue.

Le secret est éventé : Ouvrez vos yeux, vos oreilles, votre cœur et votre esprit pour atteindre de nouveaux sommets linguistiques.

Pour la plupart d’entre nous, mémoriser du vocabulaire et apprendre des règles de grammaire ne suffira jamais à atteindre la fluidité.

C’est parce que nous sommes tous humains. Lorsque le monde est rempli de tant d’autres choses passionnantes à faire et de personnes inspirantes à rencontrer, qui a envie de passer la journée sur des feuilles de travail et des temps de verbe ?

Au lieu de cela, si vous voulez vraiment apprendre une langue de manière naturelle, puisez dans son élément humain. Mettez-vous au niveau des autochtones et laissez votre enfant curieux et effronté jouer avec eux et apprendre d’eux.

Si la pratique de l’apprentissage des langues se traduit par un café avec un ami, des films sur le canapé ou un été à l’étranger, vous parlerez couramment une langue et une culture avant même de vous en rendre compte.

Et encore une chose…

Si vous aimez l’idée d’apprendre à votre propre rythme depuis le confort de votre appareil intelligent avec un contenu linguistique authentique et réel, vous aimerez utiliser FluentU.

Avec FluentU, vous apprendrez de vraies langues – telles qu’elles sont parlées par des locuteurs natifs. FluentU a une grande variété de vidéos comme vous pouvez le voir ici :

français

FluentU propose des légendes interactives qui vous permettent de cliquer sur n’importe quel mot pour voir une image, une définition, de l’audio et des exemples utiles. Le contenu en langue maternelle est désormais à portée de main grâce aux transcriptions interactives.

Vous n’avez pas compris quelque chose ? Revenez en arrière et réécoutez. Un mot vous a échappé ? Passez votre souris sur les sous-titres pour afficher instantanément les définitions.

espagnol

Vous pouvez apprendre tout le vocabulaire de n’importe quelle vidéo avec le « mode d’apprentissage » de FluentU. Balayez vers la gauche ou la droite pour voir plus d’exemples pour le mot que vous apprenez.

chinois

Et FluentU garde toujours une trace du vocabulaire que vous apprenez. Il vous donne une pratique supplémentaire avec les mots difficiles et vous rappelle quand il est temps de réviser ce que vous avez appris. Vous obtenez une expérience vraiment personnalisée.

Commencez à utiliser le site web FluentU sur votre ordinateur ou votre tablette ou, mieux encore, téléchargez l’application FluentU sur iTunes ou Google Play. Cliquez ici pour profiter de leur promotion actuelle ! (Expire à la fin de ce mois.)

À découvrir
À découvrir