Réussir une dictée (5)

La princesse égyptienne

Ses traits, d’une délicatesse idéale, offraient le plus pur type égyptien, et souvent les sculpteurs avaient dû penser à elle en taillant les images d’Isis ; des reflets d’or et de rose coloraient sa pâleur ardente où se dessinaient ses longs yeux noirs. Ce grand œil sombre, aux sourcils marqués et aux paupières teintes, prenait une expression étrange dans ce visage mignon, presque enfantin. La bouche mi-ouverte, colorée comme une fleur de grenade, laissait briller entre ses lèvres, un peu épaisses, un éclair humide de nacre bleuâtre. Les cheveux de la jeune fille, d’un noir brillant, tressés en fines nattes, se massaient de chaque côté de ses joues rondes et lisses dont ils accusaient le contour et s’allongeaient jusqu’aux épaules.

D’après Théophile GAUTIER, Le Roman de la momie.

1. Lisez ce texte puis répondez aux questions posées en vous référant aux livres et aux documents nécessaires.

Les mots

a. Relevez tous les mots qui contiennent des consonnes doubles et justifiez cette orthographe quand c’est possible.

b. Comment prononce-t-on le mot « sculpture » ? Quelle lettre n’est pas prononcée ? Trouvez trois mots de la même famille.

c. Trouvez trois mots se terminant par le son [œr]. Comment est orthographié ce son ? Connaissez-vous des mots où le son [œr] s’écrit autrement ?

Les verbes et leur conjugaison

d. Cherchez les sujets et justifiez les accords des verbes.

e. Justifiez le « e » de « s’allongeaient ».

Les homonymes

f. Pourquoi écrit-on « ce grand œil » ; « ce visage » ; « se massaient » ?
Quelle est la nature de ces homonymes ?

Lire aussi :  Réussir une dictée (8)

g. Dans « ses lèvres », quelle est la catégorie du déterminant ?
Connaissez-vous un homonyme de « ses » ? Utilisez-le dans une phrase.

2. Relisez ce texte une fois avant de le dicter.

Lire aussi :

error: Content is protected !!