apprendre une langue
apprendre une langue
Apprendre une langueBlogQuelle langue devrais-je apprendre ? 10 options passionnantes et pourquoi vous devriez...

Quelle langue devrais-je apprendre ? 10 options passionnantes et pourquoi vous devriez les choisir

Si vous vous demandez quelle langue vous devriez apprendre, vous pouvez opter pour l’une des langues les plus parlées, comme l’espagnol, ou pour une langue plus originale, comme le norvégien.

Si le parcours d’apprentissage d’une langue est différent d’une personne à l’autre, il commence toujours de la même manière : par un choix.

En outre, l’apprentissage d’une langue est un investissement, souvent en temps, en efforts et en argent. En fait, les personnes qui réussissent le mieux dans l’apprentissage d’une langue passent des années à maîtriser la langue qu’elles ont choisie, sur la voie de l’aisance.

Alors, comment choisir la langue à apprendre ?

Découvrons-le !

Quelle langue devrais-je apprendre

Trouver son pourquoi : Décider de la langue à apprendre

Croyez-le ou non, la meilleure façon d’apprendre une nouvelle langue est de commencer par votre « pourquoi ». Sans « pourquoi », ou sans une ou deux raisons d’apprendre une langue étrangère, il sera très difficile de progresser.

Votre « pourquoi » vous guidera parce qu’il vous donne un objectif réalisable. Lorsque les études deviennent difficiles et que vous avez l’impression de ne pas progresser, le fait d’avoir un « pourquoi » vous aidera à rester motivé et sur la bonne voie.

Il n’est pas toujours facile de trouver votre « pourquoi » – en fait, il se peut que vous ayez plusieurs raisons d’apprendre une deuxième langue. Pour le découvrir, vous devez vous poser des questions :

  • Vous apprenez une langue pour le plaisir ?
  • Apprenez-vous pour le travail, les études ou l’immigration ?
  • Apprenez-vous une langue pour regarder des émissions de télévision ou des films, ou pour écouter de la musique dans cette langue ?
  • Êtes-vous simplement fasciné par la langue et la culture ?

Il est également important de réfléchir au type de langue que vous souhaitez apprendre :

Souhaitez-vous vous mesurer à une langue difficile, différente de tout ce que vous avez appris auparavant ?

  • Cherchez-vous à en avoir pour votre argent en apprenant l’une des langues les plus parlées au monde ?
  • Une fois que vous aurez trouvé votre « pourquoi », le choix d’une langue devrait être facile.

Il convient toutefois de garder à l’esprit une chose : Lorsque vous décidez de la langue que vous voulez apprendre, vous devez également tenir compte de la difficulté d’apprentissage de cette langue. Plus la langue est difficile, plus vous aurez de défis à relever et plus vous devrez consacrer de temps à son apprentissage.

Apprendre une langue « facile » pour les anglophones

Apprendre une langue facile

Nous savons tous qu’aucune langue étrangère n’est facile à apprendre. Cependant, il peut être très motivant de constater des progrès rapides, surtout si c’est la première fois que vous apprenez une langue étrangère.

L’essentiel est de choisir une langue qui ne soit pas trop différente de votre langue maternelle. Voici quelques exemples si votre langue maternelle est l’anglais.

1. L’espagnol

Langues similaires : Italien, Portugais, Français

Sa popularité est l’une des raisons pour lesquelles l’espagnol est un excellent choix. De plus, cette langue n’est pas incroyablement difficile à apprendre.

Même si vous n’avez pas suivi de cours d’espagnol à l’école, il n’est pas difficile de trouver quelqu’un à proximité qui parle la deuxième langue la plus parlée de la planète. Il sera ainsi beaucoup plus facile de pratiquer.

Outre l’accès à un vaste bassin d’hispanohablantes (hispanophones), la langue elle-même se prête à un apprentissage rapide. Contrairement à l’irrégularité de la phonologie et de l’orthographe de l’anglais, l’espagnol possède un système de prononciation très simple.

Par ailleurs, grâce aux racines latines de l’espagnol, vous disposez déjà d’une grande richesse de vocabulaire. Nation = nación, music = música, flower = flor, et ainsi de suite, sans parler des nombreux emprunts de l’anglais à l’espagnol (email, catering, fútbol).

Cela ne veut pas dire que l’espagnol ne présente pas de difficultés. Une grande partie de la grammaire est très différente de celle de l’anglais et les apprenants espagnols doivent faire face à l’infâme subjonctif. Toutefois, ces difficultés peuvent être surmontées et, une fois que vous y serez parvenu, vous commanderez des tapas comme un pro.

2. L’allemand

Langues similaires : Néerlandais, Afrikaans

Si vous souhaitez vous éloigner des langues romanes, l’allemand devrait être votre première étape.

Bien qu’il soit fortement influencé par le latin, l’anglais est en fait une langue germanique. Le vocabulaire peut être assez similaire et il existe un certain nombre de mots apparentés. La prononciation de l’allemand est également assez simple.

En raison de l’histoire de l’anglais, qui a vu les Anglo-Saxons germaniques travailler la terre tout en étant séparés des aristocrates francophones, une grande partie du langage simple a conservé ses racines germaniques.

Il s’agit notamment de la terminologie religieuse (Dieu = Gott, église = kirche), du langage des animaux (vache = kuh, chat = katze) et des mots désignant les membres de la famille (père, mère, frère et sœur sont vater, mutter, bruder et schwester).

Là encore, l’allemand présente des difficultés. En raison de la façon dont l’allemand crée des mots composés, une grande partie de son vocabulaire peut être intimidante. Il en résulte également quelques curiosités, comme le triple F dans schifffahrt. (« voyage en bateau », un composé des mots schiff et fahrt – « bateau » et « voyage »).

Un autre défi est que l’allemand, comme le latin, comporte de nombreux cas grammaticaux à assimiler, ainsi que trois genres à apprendre. Sans parler du fait que de nombreux Allemands parlent un anglais fantastique et qu’il peut être difficile de les persuader de vous laisser pratiquer !

Apprendre une langue pour voyager

Apprendre une langue pour voyager

L’anglais et l’espagnol sont les meilleures langues de voyage en raison de leur quasi-ubiquité. Néanmoins, il existe quelques autres langues qu’il est utile d’ajouter à l’arsenal.

Si vous prévoyez de voyager à court terme, il est bon de connaître un « niveau de survie » dans cette langue. Si vous prévoyez de voyager à long terme, c’est-à-dire plus d’un mois, il serait utile de dépasser le niveau de survie de la langue.

Un niveau plus élevé dans la langue cible vous permettra de vous rapprocher d’un lieu, de sa culture et de ses habitants. Vous pourriez même vous faire de bons amis !

Si vous envisagez d’apprendre une langue pour voyager, une autre façon de répondre à la question « Quelle langue dois-je apprendre ? » est de prendre quelques leçons ou de regarder quelques vidéos sur des applications ou des programmes d’apprentissage des langues comme FluentU, par exemple.

FluentU utilise des vidéos authentiques, telles que des clips musicaux, des bandes-annonces de films, des nouvelles et des conférences inspirantes, et les transforme en leçons personnalisées d’apprentissage des langues.

Vous pouvez essayer FluentU gratuitement pendant 2 semaines. Consultez le site web ou téléchargez l’application iOS ou Android.

P.S. Cliquez ici pour profiter de notre vente actuelle ! (Expire à la fin de ce mois.)

3. Chinois mandarin

Langues similaires : Cantonais

Langue ayant la plus grande proportion de locuteurs natifs dans le monde, le chinois mandarin est réputé dans le monde anglophone pour sa complexité.

Que cela ne vous rebute pas ! Le mandarin ouvre la voie à la Chine et au reste de l’Asie en tant que destination de voyage, et il est parlé par une personne sur six dans le monde. De plus, il n’est pas aussi difficile qu’on veut bien le dire.

D’accord, le système d’écriture peut être difficile – au lieu d’un alphabet, il faut composer avec environ 50 000 caractères différents. Mais en réalité, un Chinois instruit n’en connaît qu’environ 8 000, et vous n’avez probablement besoin que de 2 000 caractères pour pouvoir lire correctement.

De plus, la structure des phrases en mandarin est agréablement simple.

Prenons l’exemple suivant :

  • 好餐厅在哪里?(hǎo cān tīng zài nǎ lǐ ?) – Où se trouve un bon restaurant ?

Il est fascinant de voir comment les choses se mettent en place.

  • (hǎo) – bon
  • 餐 (cān) – repas
  • 厅 (tīng) – salle
  • 在哪里 (zài nǎ lǐ) – où est-ce ?

Le nom central de la phrase (dans ce cas, le restaurant ou la « bonne salle de repas ») vient en premier, suivi des modificateurs. Chaque caractère a un son et une signification différente, et ils se combinent à merveille.

La phonologie est délicate : non seulement vous devez vous familiariser avec les différents sons des voyelles et des consonnes, mais vous devez également respecter les fameuses tonalités chinoises. Il y en a quatre à maîtriser, mais c’est moins que pour le cantonais !

Le cantonais est cependant similaire et utilise la même écriture – enfin, en quelque sorte. Pour rendre les choses un peu plus intéressantes, il existe des caractères chinois traditionnels et simplifiés. Le cantonais s’écrit en caractères traditionnels à Hong Kong, tandis que la Chine utilise des caractères simplifiés.

Par ailleurs, divers caractères chinois ont été introduits dans le japonais sous la forme de kanji. L’apprentissage du mandarin constitue donc un excellent point de départ pour l’étude d’autres langues asiatiques.

4. Le russe

Langues similaires : ukrainien, polonais

Apprendre le russe, c’est apprendre un nouvel alphabet, mais c’est une langue très utile. Dans une grande partie de l’Europe de l’Est ex-soviétique, le russe est encore enseigné comme deuxième langue dans les écoles. La maîtrise de cette langue vous ouvrira donc une nouvelle partie du monde.

Là encore, la principale difficulté est évidente : il faut apprendre l’alphabet cyrillique. La bonne nouvelle, c’est que, contrairement aux langues chinoises, il n’y a que 33 lettres à apprendre, et non des milliers. Une fois que vous les avez comprises, vous les avez comprises.

Le russe est la langue la plus parlée de la famille des langues slaves. Une fois que vous maîtriserez le russe, vous aurez plus facilement accès à l’ukrainien, au polonais et à toute une série d’autres langues d’Europe de l’Est.

Apprendre une langue pour les opportunités professionnelles

Apprendre une langue pour des opportunités de travail

Une bonne langue de travail est une langue largement répandue ou une langue parlée dans l’endroit où vous souhaitez trouver un emploi.

Vous pouvez également apprendre l’une des langues officielles des Nations unies, car elles sont parlées dans les plus grandes économies du monde. De nombreuses personnes occupent également des emplois nécessitant une deuxième langue ou s’intéressent aux langues les plus utiles à apprendre pour la médecine.

En outre, il existe de nombreux emplois pour les diplômés en langues, notamment dans l’enseignement ou la traduction. Vous pouvez enseigner pratiquement n’importe quelle langue là où le besoin s’en fait sentir.

5. Le français

Langues similaires : Espagnol, Portugais, Italien

En Europe et en Amérique du Nord, le français est une langue puissante – pensez au Québec et à l’Union européenne – et un élément essentiel de l’enseignement des langues. Sans oublier toutes les régions francophones d’Afrique et du reste du monde.

Il est également juste de dire que, contrairement aux locuteurs natifs d’autres langues romanes, les francophones sont souvent réticents à s’exprimer en anglais (c’est du moins la réputation qu’ils ont). Cela fait de la maîtrise de la langue de Proust un atout précieux – et signifie également qu’il est très facile de trouver des gens avec qui pratiquer !

Comme l’espagnol, le français fait partie de la famille des autres langues européennes, et les cours d’espagnol que vous avez suivis au lycée vous seront utiles pour apprendre la grammaire et le vocabulaire français !

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà entendu du français dans la rue, sans parler des mots d’emprunt et des expressions que l’anglais a adoptés (vis-a-vis, déjà vu, voilà). Profitez-en pour expliquer à tous vos amis la signification de tous ces mots fantaisistes qui figurent sur le menu !

La plus grande difficulté réside souvent dans la prononciation. Bien que la phonologie française soit relativement régulière, il existe de nombreuses combinaisons de voyelles, impliquant souvent des consonnes muettes. Il est donc très difficile de différencier les mots. Prenons l’exemple de ces cinq homophones :

  • Vers (vers)
  • Vers (vers)
  • Ver (ver)
  • Verre
  • Vert (vert)

En tant qu’anglophone, il ne m’appartient pas de critiquer une prononciation difficile. Néanmoins, cela peut être un défi !

6. L’arabe

Langues similaires : Farsi, Hébreu

Allez au Maroc et, à côté du français, vous entendrez l’arabe, l’une des langues les plus fascinantes.

Bien entendu, cette langue ne se limite pas au Maroc. En effet, l’arabe est une langue officielle dans 27 pays. Le Moyen-Orient devenant une région de plus en plus importante sur le plan politique et commercial, la maîtrise de l’arabe vous fera certainement gagner des points auprès d’employeurs potentiels.

L’arabe n’est pas sans poser de problèmes, notamment en raison de son vocabulaire très différent de celui des langues européennes et de son écriture, belle mais étrangère, qui s’écrit de droite à gauche.

Toutefois, la plus grande difficulté réside peut-être dans l’éventail des dialectes. Lorsqu’une langue couvre un territoire aussi vaste, il est normal qu’il y ait d’énormes variations dans la manière dont elle est parlée !

Il existe trois variétés principales de la langue :

  • L’arabe levantin. Parlé au Liban, en Syrie, en Jordanie et en Palestine, il compte 20 millions de locuteurs dans le monde. Bien qu’il n’ait pas de statut officiel, c’est la langue de travail nationale au Liban. Il est utilisé à la maison et entre amis, ainsi que dans la communication écrite, les médias et le gouvernement. Il contient des influences de l’hébreu, du grec, du français et d’autres langues étrangères.
  • L’arabe égyptien. Comme son nom l’indique, ce dialecte est originaire d’Égypte et est parlé par 52,5 millions de personnes. Cette forme est comprise dans de nombreuses régions du monde arabe en raison de l’influence culturelle de l’Égypte.
  • L’arabe du Golfe. Les locuteurs du Koweït, du Qatar et des Émirats arabes unis sont les principaux utilisateurs de ce dialecte, qui compte 10 pronoms personnels. L’arabe du Golfe maintient la différenciation des genres, alors que d’autres l’ont supprimée.

Tous ces éléments s’ajoutent à l’arabe standard moderne, qui est la langue officielle dans la plupart de ces pays !

Que faut-il apprendre pour commencer ? London Arabic Tuition recommande d’apprendre d’abord l’arabe levantin, les autres langues seront faciles à assimiler par la suite.

Apprendre une langue avec une écriture différente

Apprendre une langue avec un script différent

L’alphabet latin vous ennuie ?

Certaines des langues déjà mentionnées utilisent d’autres écritures, mais si vous voulez vraiment vous lancer dans un nouveau système d’écriture magnifique, stimulant et unique, essayez l’une de ces langues.

7. Le hindi

Langues similaires : Urdu, Bengali, Punjabi, Népali

Bien que l’Inde compte de nombreuses langues, l’hindi est la quatrième langue maternelle la plus parlée au monde.

J’adore, j’adore, j’adore l’aspect de l’hindi. Les caractères bouclés sont suspendus à une barre, chacun représentant un son consonantique.

Ensuite, les diacritiques – les petites marques supplémentaires qui modifient les caractères, comme un umlaut (les deux points au-dessus du u de Brüder) en allemand ou une cédille (l’ondulation sous le c de façade) en français – modifient la voyelle qui suit. S’il n’y a pas de diacritique, la voyelle est –a.

Prenons l’un des mots hindis les plus connus : namaste, qui signifie « bonjour ». En hindi – ou, à proprement parler, en alphabet devanagari – il s’écrit नमस्ते.

Si cela vous semble inintelligible, décomposons-le caractère par caractère :

  • न (na, pas de diacritique)
  • म (ma, sans diacritique)
  • स (sa, combiné avec त [ta] + े [-e diacritique] = ste)

Cela peut sembler étrange à ceux d’entre nous qui ont été élevés avec l’alphabet latin, mais une fois que l’on a compris la logique, c’est tout à fait logique, et c’est magnifique sur une page.

8. Japonais

Écriture similaire à celle du : Chinois

Le japonais n’a pas un, ni deux, mais trois « alphabets » à comprendre.

Les kanji sont des caractères chinois, et donc les plus nombreux et les plus complexes des trois alphabets. La plupart des mots japonais utilisent des kanji, et il n’y a pas de règle : il faut simplement les apprendre. En voici un exemple :

  • 恋 (koi) – amour
  • 猫 (neko) – chat
  • 日本 (nippon) – Japon

Comme les caractères nécessaires pour le mandarin, il y en a plus de 50 000 au total, bien qu’environ 3 000 caractères chinois seulement soient couramment utilisés au Japon.

Les autres alphabets, les kana, sont plus simples. Ils sont au nombre de deux et comptent chacun une cinquantaine de caractères. Chaque caractère représente un son ou mora, soit une voyelle, une consonne avec voyelle ou un son nasal.

  • L’hiragana est principalement utilisé à des fins grammaticales, par exemple pour ajouter des suffixes indiquant le temps – comparez 食べる (taberu, « manger ») et 食べた (tabeta, « mangé »). Il peut également être utilisé pour épeler phonétiquement des kanji complexes ou obscurs.
  • Les katakana représentent le plus souvent des emprunts à d’autres langues. Par exemple, j’ai écrit un jour sur une scène de « Kafka on the Shore » de Haruki Murakami qui mettait en scène le colonel Sanders, connu sous le nom de KFC. En katakana, cela se traduit par カーネル・サンダース (kāneru sandāsu).

Le japonais est fascinant, avec une grammaire difficile, mais une phonologie relativement simple.

Cependant, il n’est parlé qu’au Japon et ses seuls parents sont des membres menacés de la famille des Japonais. C’est donc une langue que vous n’aurez peut-être pas l’occasion d’utiliser trop souvent si vous ne vivez pas au Japon ou si vous n’avez pas déjà des contacts réguliers avec des locuteurs japonais.

Néanmoins, elle est très intéressante et c’est certainement une bonne langue à considérer.

Apprendre une langue unique

Apprendre une langue unique

Cette section s’adresse aux polyglottes les plus expérimentés d’entre nous.

Si vous vous ennuyez dans les langues « de tous les jours », peut-être voudrez-vous trouver quelque chose qui vous permette de vous éclater.

Dans ce cas, jetez un coup d’œil à ces langues étrangères, qui ne manqueront pas de vous faire passer pour le hipster linguistique que vous êtes.

9. Le norvégien

Langues similaires : Suédois, Danois

Les Scandinaves sont réputés pour leur anglais fantastique, et c’est peut-être en partie pour cela que si peu de gens prennent le temps d’apprendre les langues parlées dans leur pays.

Cependant, il y a un avantage caché : en apprenant le norvégien, vous obtiendrez trois langues pour le prix d’une ! Le norvégien est très proche du suédois et du danois, et les trois langues sont souvent considérées comme mutuellement compréhensibles.

Les séries noires scandinaves populaires mettant en scène des détectives danois et suédois font des blagues à ce sujet, le danois étant généralement l’objet de la plaisanterie, comme dans cette vidéo hilarante.

Pourquoi apprendre le norvégien ? La sonorité particulière et merveilleuse de la langue est une raison en soi. De plus, en dépit de sa réputation de langue branchée, le norvégien n’est pas si différent de l’anglais qu’il en serait complètement dépaysé.

Il existe de nombreux mots apparentés – je suis sûr que vous n’avez pas besoin de moi pour savoir que gress, katt et vinter signifient respectivement « herbe », « chat » et « hiver » – et l’accent n’est pas trop inhabituel. De plus, les Norvégiens vous aimeront parce que vous avez envie d’apprendre leur langue !

Le suédois et le danois sont tout aussi intéressants à apprendre, mais le norvégien est moins couramment enseigné et a donc un petit quelque chose de spécial.

10. Le quechua

Langues similaires : Aymara

Le quechua est la seule langue minoritaire de cette liste, il est donc normal qu’elle figure dans cette section.

Le quechua est toutefois la deuxième langue la plus populaire au Pérou et en Bolivie, où l’on s’efforce de préserver la langue indigène.

C’est une excellente langue à apprendre pour approfondir votre compréhension de l’espagnol, ou si vous souhaitez voyager dans la partie du monde où elle est parlée.

De plus, elle ne devrait pas être trop difficile à apprendre ! Elle offre des avantages tels que

  • Pas de verbes, de noms ou d’adjectifs irréguliers
  • Pas de genre grammatical
  • Pas d’articles
  • Cas réguliers

Il est évident que le vocabulaire et la grammaire seront différents de tout ce que vous avez connu, mais vous ne vouliez pas que ce voyage d’apprentissage soit trop facile, n’est-ce pas ?

Aucun amateur de langues qui se respecte ne peut se passer de parler une langue minoritaire, alors tentez votre chance ! L’irlandais, le catalan, le khoekhoe ou les dialectes italiens sont autant d’options qui s’inscrivent dans cette lignée.

Alors, comment choisir une langue à apprendre dans un monde de choix ? Bien qu’il n’y ait pas de mauvaise réponse à cette question, j’espère que ce guide vous a inspiré et vous a préparé à partir à la découverte d’un tout nouveau monde !

Et encore une chose…

Si vous aimez l’idée d’apprendre à votre propre rythme depuis le confort de votre appareil intelligent avec un contenu linguistique authentique et réel, vous aimerez utiliser FluentU.

Avec FluentU, vous apprendrez de vraies langues – telles qu’elles sont parlées par des locuteurs natifs. FluentU a une grande variété de vidéos comme vous pouvez le voir ici :

français

FluentU propose des légendes interactives qui vous permettent de cliquer sur n’importe quel mot pour voir une image, une définition, de l’audio et des exemples utiles. Le contenu en langue maternelle est désormais à portée de main grâce aux transcriptions interactives.

Vous n’avez pas compris quelque chose ? Revenez en arrière et réécoutez. Un mot vous a échappé ? Passez votre souris sur les sous-titres pour afficher instantanément les définitions.

espagnol

Vous pouvez apprendre tout le vocabulaire de n’importe quelle vidéo avec le « mode d’apprentissage » de FluentU. Balayez vers la gauche ou la droite pour voir plus d’exemples pour le mot que vous apprenez.

chinois

Et FluentU garde toujours une trace du vocabulaire que vous apprenez. Il vous donne une pratique supplémentaire avec les mots difficiles et vous rappelle quand il est temps de réviser ce que vous avez appris. Vous obtenez une expérience vraiment personnalisée.

Commencez à utiliser le site web FluentU sur votre ordinateur ou votre tablette ou, mieux encore, téléchargez l’application FluentU sur iTunes ou Google Play. Cliquez ici pour profiter de leur promotion actuelle ! (Expire à la fin de ce mois.)

À découvrir
À découvrir