Exercice phrase complexe juxtaposition coordination subordination

AccueilGrammaireExercice phrase complexe juxtaposition coordination subordination

Nous pénétrons, la torche en main, dans un couloir qui s’enfonce dans la terre […]. Bientôt, au bout de cette première galerie, un escalier rapide plonge et se dérobe dans les ténèbres. Nous tâtons les marches avec précautions […].
Durant toute la vie du roi, on creusait dans la montagne ; d’année en année, le caveau allait s’approfondissant.

MELCHIOR, vicomte de VOGÜÉ, Voyage aux pays du passé.

1. Les propositions indépendantes, principales et subordonnées

1. Combien de phrases y a-t-il dans cet extrait ?

2. Combien y a-t-il de verbes conjugués dans chacune de ces phrases ?
Dans chaque phrase, relevez les propositions formées autour des divers noyaux verbaux (verbe + groupe fonctionnel).

3. Parmi ces phrases, laquelle ne comporte qu’un seul noyau verbal ?

4. Dans la 1re phrase, quelle proposition ne peut fonctionner seule ?

a. Mise au point

Une phrase construite autour d’un seul verbe généralement conjugué est une phrase simple.
Elle est constituée d’une seule proposition indépendante.
Ex. Nous descendîmes le long d’un couloir.
Une phrase comportant plusieurs propositions est une phrase complexe.
Dans la phrase complexe :
quand les propositions fonctionnent indépendamment l’une de l’autre, on les appelle des propositions indépendantes. Ex. Les archéologues fouillent les tombes et découvrent des trésors.
quand les propositions entretiennent un lien de dépendance les unes aux autres, la phrase peut être alors formée de propositions principales et de propositions subordonnées.
Ex. Nous arrivons devant un escalier (prop. Principale) qui s’enfonce profondément dans l’obscurité. (prop. Subordonnée).
La proposition principale commande celle qui lui est subordonnée (qui dépend d’elle).
La proposition subordonnée ne peut pas fonctionner seule.

2. Juxtaposition, coordination et subordination

1. Dans la dernière phrase, quel signe de ponctuation observez-vous entre les deux propositions ?

2. Quel mot relie les deux propositions de la deuxième phrase ? Précisez sa nature.

3. Dans la première phrase, quel mot introduit la proposition subordonnée ?
Précisez sa nature.

a. Mise au point

Les propositions peuvent être reliées entre elles de différentes manières.
La juxtaposition
Deux propositions sont juxtaposées lorsqu’elles sont reliées par un signe de ponctuation : virgules (,), point-virgule (;) , deux-points (:).
Ex. Le travail s’arrêtait pour toujours, le sarcophage pénétrait dans la syringe (propositions indépendantes juxtaposées).
La coordination
Deux propositions sont coordonnées lorsqu’elles sont reliées par une conjonction de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car) ou par un adverbe de liaison (en effet, ensuite, enfin, puis, etc.).
Ex. Ils le comblèrent en partie puis ils entendirent sonner un creux, et découvrirent la galerie secrète (propositions indépendantes coordonnées).
La subordination
La proposition subordonnée est introduite par un mot subordonnant qui peut être :
– un pronom relatif : qui, que, quoi, dont, où, lequel, etc.
une conjonction de subordination : quand, que, parce que, etc.
un mot interrogatif : quel, comment, pourquoi, etc.
Ex. Les verts, les blancs, les rouges luisent (prop. Principale) quand (conj. De subordination) nous approchons (prop. Subordonnée).

3. EXERCICES

a. Les propositions indépendantes, principales et subordonnées

1. a. Classez les phrases de ce texte entre phrases simples et phrases complexes.

Daniel est parti
Daniel n’avait pas d’amis, il ne connaissait personne et personne ne le connaissait. […].
Il avait un drôle de visage aigu en lame de couteau, et de beaux yeux noirs indifférents.
Il n’avait rien dit à personne. Mais il avait déjà tout préparé à ce moment-là, c’est certain. Il avait tout préparé dans sa tête, en se souvenant des routes et des cartes, et des noms de villes qu’il allait traverser. Il avait rêvé à beaucoup de choses, jour après jour, pendant que les autres fumaient des cigarettes en cachettes. Il avait pensé aux rivières qui descendent doucement vers leurs estuaires, aux cris des mouettes, au vent, aux orages qui sifflent dans les mâts des bateaux et aux sirènes des balises. […].
Quand les pensionnaires se sont réveillés, dans le grand dortoir gris, il avait disparu.

J. -M. G. LE CLÉZIO
Celui qui n’avait jamais vu la mer, Gallimard.

b. Pour chaque phrase complexe indiquez le nombre de propositions qu’elle comporte.

c. Recopiez ces phrases complexes : repérez les verbes conjugués en les soulignant d’une couleur ; soulignez les propositions principales et les propositions indépendantes d’une autre couleur ; encadrez les propositions subordonnées et entourez les mots subordonnants.

2. Lisez ce texte puis répondez aux questions.

Le lendemain matin, 4 novembre, lorsque j’arrivai sur le chantier, un silence inhabituel me fit comprendre que quelque chose venait de se passer. On m’annonça que, sous la première hutte, on venait de mettre à jour une marche taillée dans le roc. C’était trop beau pour être vrai.
Pourtant, nous étions bel et bien devant l’entrée d’un escalier creusé dans la pierre à quelque quatre mètres en contrebas de la tombe de Ramsès VI, et à la même profondeur du niveau actuel du lit de la vallée. Je n’osais pas croire que nous avions enfin trouvé notre tombe. Le travail se poursuivit fiévreusement pendant tout le reste de la journée et le matin suivant.

Howard CARTER, La Fabuleuse Découverte de la tombe de Toutankhamon, Éd. Pygmation.

a. Combien de phrases ce texte contient-il ?
b. Combien de propositions contient la 1re phrase ?
Soulignez les verbes conjugués de deux traits ; puis soulignez la proposition principale, encadrez les propositions subordonnées et entourez les mots subordonnants.

b. Juxtaposition, coordination et subordination

3. Dans les phrases suivantes, dites si les propositions sont juxtaposées ou coordonnées et justifiez votre réponse.

1. On ne peut pas pénétrer dans cette tombe car on n’a pas encore découvert son entrée.
2. Les archéologues ont découvert de nombreuses tombes dans cet endroit ; elles n’avaient pas encore été visitées heureusement.
3. Ils ouvrirent le sarcophage et ils furent saisis d’étonnement.
4. Ils creusèrent une longue galerie et longèrent un long couloir.
5. Les marches de l’escalier furent dégagées ; ils pouvaient enfin espérer une grande découverte.

4. Lisez ce texte.

Les années passent et, un jour, les habitants de la côte organisent une grande chasse aux phoques. Ils en tuent des centaines. Puis ils se mettent à table pour un festin qui dure deux journées et deux nuits. La deuxième nuit touche à sa fin lorsque, soudain, dans l’immense salle où sont réunis les convives, apparaît un troll d’une effroyable laideur. Silence se fait. Des femmes se sont évanouies, des enfants se cachent sous les tables et les hommes sont pâles.

Bernard CLAVEL, Légendes de la mer, Hachette Livre.

a. Combien y a-t-il de propositions dans la 1re phrase ? Comment sont-elles reliées ?

b. Quelle est la nature de la 2e phrase ?

c. Repérez les propositions de la 3e phrase. Par quel mot subordonnant la proposition subordonnée est-elle introduite ? Quelle est la proposition principale ? Comment est-elle reliée à la phrase précédente ?

d. Expliquez la construction de la dernière phrase.

5. Complétez ces phrases de manière à obtenir des propositions principales et des propositions subordonnées.

1. Nous tombâmes sur une porte scellée .
2. Enfin nous avions atteint la porte .
3. Il monta l’escalier branlant .
4. Dans son sarcophage, il y avait une momie .
5. J’avais déjà découvert d’autres tombes .
6. Était-ce une cachette  ?

6. Vous avez fait une découverte surprenante. Vous écrivez ou vous racontez à un ami comment cela est arrivé. Vous utiliserez des propositions indépendantes que vous relierez de deux façons différentes.

7. Écrivez trois autres strophes ayant la même structure que celle-ci pour chaque saison :

Automne malade et adoré
Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé
Dans les vergers

Guillaume APOLLINAIRE, Alcools, Gallimard.

Prix de Babbel : Plans, informations d’essai gratuit en 2022

Vous cherchez des informations sur les abonnements et les prix de Babbel ? Peut-être vous demandez-vous comment l'installer et la configuer ou ...

Babbel abonnement à vie : Souscrivez et apprenez en 2022

Consultez cet article pour voir si l'apprentissage avec Babbel abonnement à vie peut vous convenir ! Babbel abonnement à vie coûte normalement ...

Babbel Lifetime : Apprentissage des langues illimité à vie

Grâce à votre abonnement Babbel Lifetime, peu importe où vos aventures vous mèneront au cours de votre vie, vous serez toujours prêt à ...

L’abonnement Babbel à vie pour un prix très avantageux 2022

Si vous souhaitez apprendre une nouvelle langue ou vous perfectionner, c'est le moment idéal pour vous inscrire à Babbel à vie. Une réduction ...

Babbel Live : la meilleure façon d’apprendre une langue 2022

Consultez cet article pour en savoir plus sur Babbel Live et découvrir pourquoi c'est l'une des meilleures façons d'apprendre une autre langue ...
error: Le contenu est protégé !!