Peuples en danger

1. LES PAPOUS, ENTRE LA MINE ET LE FUSIL

Décapitée ! La montagne du Puncak Jaya, qui dominait autrefois le territoire des Danis et des Amungmes de Papouasie […] n’est plus qu’un gigantesque trou béant. Cédée par le gouvernement indonésien […] à la compagnie américaine Freeport McMoran, elle abrite aujourd’hui la plus grande mine d’or de la planète. Autour du site, une immense portion de la forêt a été dévastée pour la construction d’infrastructures annexes, de routes, et même de villes entières destinées à loger les employés de la mine.

Les Danis et les Amungmes ont donc été chassés de leur territoire. Et ils ne sont pas les seuls. Leurs voisins des basses terres, les Kamoros, ont également dû s’enfuir. Chaque jour, la mine rejette dans leur rivière 125 000 tonnes de boues chargées en substances toxiques comme le mercure […], rendant l’eau impropre à la consommation, tuant les poissons et les sagoutiers, ces palmiers dont la pulpe constitue leur principale source de nourriture.

2. LES OGONIS PAYENT LE PRIX DE L’OR NOIR

Jadis, le delta du fleuve Niger, au Nigeria, avec ses terres fertiles propices à l’agriculture, ses rivières et ses lagons poissonneux, ses forêts et ses mangroves, était une sorte de petit paradis terrestre pour les Ogonis. Aujourd’hui, après un demi-siècle d’exploitation pétrolière intensive […], c’est devenu un véritable enfer ! Les gigantesques puits de forage vomissent des surplus d’or noir dans les rivières et les champs. Et des kilomètres de pipelines, souvent mal entretenus et qui fuient, passent en plein cœur des villages indigènes. Les rejets de pétrole ont complètement ruiné l’agriculture, la pêche, contaminé l’eau de boisson et dévasté les mangroves. […]

Aujourd’hui, les Ogonis, qui ne retirent aucun profit de l’exploitation de leur sous-sol, n’ont plus aucun moyen d’assurer leur existence. Ils sont parmi les Africains les plus pauvres alors que leur pays est la première puissance pétrolière du continent ! En 1993, pour protester contre l’exploitation sauvage de leurs êtres, ils ont organisé une grande manifestation, pacifiste obligeant les compagnies pétrolières à suspendre leur production. Du moins pour un temps. Car la révolte a été réprimée dans le sang (selon l’association Survival, sur 300 000 manifestants plus de 2 000 personnes auraient été tuées par l’armée).

Carine PEYRIÈRES, Science et Vie Junior,
N° 165, juin 2003.

1. Lisez les textes puis complétez le tableau.

Les causes du ravageLes conséquences sur l’environnementLes conséquences sur les peuples
   

2. L’environnement de votre pays est-il à l’abri des menaces de l’homme ? Pourquoi ?

Article précédentLe texte argumentatif
Article suivantAbréviation