Tableau des registres de langue, qu est ce qu un registre de langue ?

Arrivé au troisième, ma mère m’a donné la tape dans le cou que j’attendais.
Quand elle m’a donné cette tape, je me suis dit : « Bof, c’est pas si terrible. » Mais une demi-heure après, j’ai commencé à sentir une brusque chaleur dans la partie en question. Juste pour que tu te fasses une idée : si on m’avait mis un œuf sur la nuque, il aurait frit. Cela dit, je préfère mille fois la tape dans le cou que les engueulades à tue-tête. Lorsque ma mère trouve une bonne raison de t’engueuler, c’est fini pour toi. Ça peut durer des semaines, des mois, parfois des années.

Elvira LINDO, Manolito, Gallimard Jeunesse.

1. La façon de parler du narrateur vous semble-t-elle recherchée ou plutôt familière ? Justifiez votre réponse.

2. Le destinataire est-il une personne connue du narrateur ? Qu’est ce qui le montre ? S’il s’agissait d’une grande personne qu’il connaissait moins, qu’aurait-il dit au lieu de « pour que tu te fasses une idée » ?

3. Relevez une phrase négative incomplète. Que manque-t-il ?

4. Relevez deux mots qu’on emploie seulement dans le langage familier. Trouvez d’autres mots qui veulent dire la même chose.

5. Dans un dictionnaire, cherchez les sens du mot « soufflet ». Quel est le sens qui convient au texte ? Emploieriez-vous ce mot dans ce texte ? Pourquoi ? Quel autre synonyme de « tape » aurait-on pu employer dans la même situation de communication ?

SuperOrientation by digiSchool – Youtube

1. Mise au point

Pour communiquer, on adapte sa manière de parler au destinataire du message.
On peut choisir l’un des trois registres de langue.
Le registre de langue soutenu respecte les règles d’utilisation de la langue : grammaire, vocabulaire.
On emploie ce registre dans les textes littéraires, les discours.
Ex. J’ai ouï dire que vous craigniez ses colères.
Le registre de langue courant respecte les règles de grammaire mais les tournures et le vocabulaire ne sont pas recherchés. On l’utilise dans les situations de la vie quotidienne.
Ex. J’ai entendu dire que vous aviez peur de lui.
Le registre de langue familier s’utilise dans la communication entre proches ou dans les dialogues écrits qui cherchent à mieux donner l’impression de la vie ordinaire.
Ex. J’ai entendu dire que t’as la frousse.
Ce registre est marqué par :
l’emploi de la négation incomplète. Ex. J’ai pas peur ;
l’absence d’inversion du sujet dans les phrases interrogatives. Ex. Pourquoi t’as pas peur ?
l’emploi d’un lexique de la langue familière. Ex. T’as la frousse ?
l’emploi de mots incomplets. Ex. Télé, ciné, fac ;
une phonétique particulière. Ex. V’là mon père.

2. EXERCICES

1. Lisez les phrases suivantes, dites à quel registre de langue elles appartiennent et inventez pour chacune d’elles une situation d’énonciation.

Lire aussi :  Les mots et leurs sonorités

1. Tu bosses trop, arrête !
2. Il est absolument indispensable que l’on trouve une issue à cette situation.
3. J’en ai assez de ses colères !
4. Il m’a longuement réprimandé.
5. Fous le camp ou je te tape.
6. Le professeur m’a posé une sacrée colle !
7. Est-ce que je peux m’absenter deux heures la semaine prochaine ?
8. Les mets étaient délicieux.
9. On nous a servi une bouffe dégueulasse.
10. J’ai eu recours aux forces de l’ordre pour me frayer un chemin.

SuperOrientation by digiSchool – Youtube

2. Pour chacune des expressions suivantes, trouvez un équivalent dans le registre de langue courant ou soutenu. (Servez-vous du dictionnaire.)

Piquer un roupillon – faire gaffe – mes potes – grouille-toi – les flics – être fauché – une planque.

3. Dans les phrases suivantes, quelles sont les infractions à la norme grammaticale ? Signalez-les et rétablissez une construction normale.

1. On veut qui parte
2. Pourquoi t’as pas répondu ?
3. Je sais pas ce qu’il veut.
4. J’aime pas qui me dise ce qu’il faut faire, moi.
5. Suis pas allé au ciné hier soir.
6. T’as rien à faire ici.

4. Complétez le tableau suivant en utilisant, au besoin votre dictionnaire.

Registre familierRegistre courantRegistre soutenu
On s’casse  
  Se méprendre
 J’en ai assez 
La poisse  
 Des vêtements 
T’iras pas chez lui  
J’en sais fichtre rien  

5. Ce texte est écrit en langage soutenu. Réécrivez-le en langage courant, comme s’il s’agissait d’un dialogue entre deux personnages contemporains.

Lire aussi :  Les mots qui « commandent » le subjonctif

Au XIIe siècle, un jeune homme naïf entre à cheval dans une grande tente dressée dans une prairie. Il y voit une jeune fille et lui dit :
Demoiselle, je vous salue car ma mère m’a recommandé de saluer toutes les demoiselles, en quelque lieu que je les trouve. […]
Va-t’en, garçon ! Va ton chemin que mon ami ne te voie point !
Pourtant je vous embrasserai, je le jure ! Tant pis pour qui se fâchera !
Jamais je ne t’embrasserai si je puis m’en défendre, dit la pucelle. Fuis ! que mon ami ne te trouve ici ou tu es mort.

CHRÉTIEN DE TROYES, Perceval ou le Roman du Graal, Gallimard.

6. Ce texte est en langage familier, réécrivez-le en langage courant.

Le facteur ouvrait des yeux énormes et il répéta :
« J’vous jure que j’ai entendu .»
Le brigadier se remit à rire. Son gendarme s’était assis sur l’herbe du fossé pour se tordre tout à son aise.
« Ah ! t’as entendu. Et ta femme, c’est-il comme ça que tu l’assassines, hein, vieux farceur ?
Ma femme ? … »
Et il se mit à réfléchir longuement, puis il reprit :
« Ma femme … Oui, all’gueule quand j’y fiche des coups … Mais all’gueule, que c’est gueuler, quoi. C’est-il donc que M. Chapatis battait la sienne ? »

Guy de MAUPASSANT, Le Crime au Père Boniface.
Livre de Poche, Albin Michel.

7. Racontez, en quelques phrases, votre dernière sortie :

à un camarade ;
à vos parents ;
à votre professeur.
Adaptez votre registre de langue à chaque situation d’énonciation.

Lire aussi :  Des mots pour organiser une description
SuperOrientation by digiSchool – Youtube

8. « On n’a plus le temps, il faut partir. » Pour exprimer cette idée, que dira :

un garçon à son copain ?
une mère à ses enfants ?
un directeur à ses adjoints ?

Lire aussi :

error: Content is protected !!