Les pronoms

1. Définition et rôle

La Terre est ronde et la pesanteur nous attire vers son centre. C’est pourquoi les gens qui vivent aux antipodes ne tombes pas, bien qu’ils soient pour nous la tête en bas. […] Les deux tiers de la surface terrestre sont recouverts d’eau, ce qui est unique dans le système solaire. Quand on voit la Terre depuis l’espace, on ne peut que la nommer la planète bleue.

Heather COUPER et Nigel HENBEST, L’Univers,
Éditions du Seuil, 1993.

1. Qui sont l’émetteur et le destinataire de ces informations ? Quels mots les désignent ? Ces mots remplacent-ils des mots déjà cités ?

2. Quels mots ont évité la répétition du mot « gens » ? Comment appelle-t-on ces mots ? Quel est leur rôle ?

3. Quels mots reprennent l’information « les deux tiers de la surface terrestre sont recouverts d’eau » ?

4. Dans la dernière phrase, que remplace « la » dans « la nommer » ? Quelle est la fonction de ce mot ?
Quelle différence de nature y a-t-il avec le « la » de « la Terre » ?

a. Mise au point

Les pronoms servent à remplacer un nom déjà cité ou une information déjà donnée dans le texte. Ils évitent les répétitions. Ils sont, dans ce cas, des substituts.
Ils peuvent remplacer :
un nom. Ex. Avez-vous vu la Lune ? Oui, je l’ai vue.
un GN. Ex. Regarde l’étoile du Nord, regarde-la bien.
un adjectif qualificatif. Ex. N’est-elle pas belle ? Oui, elle l’est.
une proposition. Ex. Tu te moques de moi ! Je déteste cela.
Dans un dialogue, les pronoms de la 1re et de la 2e personne (singulier et pluriel) servent à désigner directement les personnes qui parlent ou celles à qui l’on parle.
Ces pronoms ne sont pas des substituts. Ex. Je vous dis cela pour vous informer.
Les pronoms peuvent occuper toutes les fonctions du nom :
sujetCOD – COI – COSattribut. Ex. Il l’a découverte récemment. (COD)

2. Les catégories de pronoms

Sa surface, la croûte, est faite de grandes plaques qui « flottent » sur le magma visqueux. Ces plaques se déplacent lentement.

Heather COUPER et Nigel HENBEST, L’Univers,
Éditions du Seuil, 1993.

1. Dans la 1re phrase, quel mot subordonnant introduit la subordonnée et représente en même temps un mot de la principale ? Quel rôle a ce pronom dans la proposition subordonnée ?

2. Si vous vouliez continuer à parler de « ces plaques », par quel pronom pourriez-vous remplacer ce GN ? Comment l’écririez-vous ? Pourquoi ?

a. Mise au point

On distingue sept catégories de pronoms correspondant à divers emplois :

PRONOMSFORMESSENSEXEMPLES
personnelsje, me Tu, te, toi, Nous, vousLes pronoms de la 1er et de la 2e personne (singulier et pluriel) servent à désigner les interlocuteurs d’un dialogue.Comme je souhaiterais aller sur la Lune ! Et toi ?
personnelsil , elle, on, se, le, la, lui, en, y, ils, elles, les, leur, euxToutes les autres représentent une personne ou une chose ; ce sont des substituts.Pierre est gentil. Il me sourit.
démonstratifscelui, celle, ceux, celles, (et leurs formes composées avec : -ci ou -là)Ils remplacent un nom précédé d’un déterminant démonstratif.Ils découvrirent ces étoiles. Celles-ci étaient très bleues.
démonstratifsce/c’, ceci, cela, çaIls remplacent un groupe, une proposition.La Lune est très rousse. Cela annonce la pluie.
possessifsle mien, le tien, le sien le nôtre, le vôtre, la leur (varient en genre et en nombre)Ils remplacent un nom précédé d’un déterminant possessif.Mon étoile est bonne. Et la tienne ? (ton étoile)
indéfinisaucun, nul, rien, etc.Ils indiquent une quantité nulle.Personne n’y croit.
indéfiniscertains, beaucoup, quelqu’un, plusieurs, etc.Ils indiquent une quantité imprécise.Certains le pensent.
indéfinistout, tous, chacunIls indiquent une totalité.Tous veulent y aller.
indéfinisle même, l’autre, etc.Ils indiquent une différence ou une ressemblance.L’autre brille davantage.
relatifsqui, que, quoi, dont, où, lequel, lesquels, etc.Ils relient la subordonnée à la principale et remplacent un nom placé avant (antécédent).La Terre que nous habitons est bleue.
interrogatifsqui, lequel, de quoi, que, etc.Ils servent à poser des questions.De ces astres, lequel est ton préféré ?
Numéraux cardinauxtrois, sept, etc.Ils indiquent une quantité précise.Parmi ces planètes, trois sont habitées.

3. EXERCICES

1. Relevez les pronoms de ce texte.

Le Soleil permet aux plantes de transformer le gaz carbonique en éléments indispensables à notre vie.
Les animaux herbivores mangent des plantes, les carnivores mangent les herbivores qui ont mangé les plantes … et nous mangeons tout : plantes, herbivores et carnivores. Nous mangeons du Soleil. C’est aussi grâce à lui que les plantes fabriquent l’oxygène qui nous fait vivre.
Il fait plusieurs millions de degrés au centre du Soleil ; celui-ci est une énorme bombe à hydrogène qui explose doucement depuis cinq milliards d’années : ce sont des éruptions solaires. Celles-ci perturbent parfois nos communications.

a. À quelle catégorie appartiennent ces pronoms ?
b. Quelle est leur fonction ?
c. Dans la proposition « Il fait plusieurs millions de degrés au centre du Soleil », à quoi renvoie le pronom « il » ? Comment peut-on l’appeler ?
d. Réécrivez la 1re phrase en remplaçant « Soleil » et « plantes » par des pronoms.

2. Lisez ce texte puis répondez aux questions.

Le serpent ouvrit encore la gueule et il me demanda :
Qui t’a amené ici ? Dis-moi qui t’a amené sur mon île alors qu’elle est de toute part entourée d’eau ?
Je m’efforçai de vaincre mon effroi, je me prosternai devant lui, frappai la terre de mon front et lui contai mon aventure.
Ne crains rien, petit homme, dit alors le serpent […], que je te dise mon malheur qui est semblable au tien. […]
Un jour […], je vis dans les cieux une gigantesque langue de feu qui se précipita sur l’île.

Jean et Renée KAREL, Légendes et
Contes des pharaons
, Gründ.

a. À quelle catégorie appartient chacun des pronoms soulignés ? Quelle est leur fonction ? Quelles catégories ne sont pas représentées ?
b. Parmi les pronoms soulignés, lesquels sont des substituts ? Précisez quel GN ils remplacent.
c. Continuez le récit en essayant d’employer plus possible de catégories de pronoms.

3. a. Réécrivez le texte en le complétant avec des pronoms. Les voici en désordre : elle – qui – on – ils – l’ – ils – celle.

Pourquoi retourner sur la Lune ?
Les échanges de matières sont nombreux entre les planètes. En témoigne la multitude des météorites que l’ découvre sur Terre provenant de la Lune ou de Mars. Malheureusement, l’activité tectonique et hydraulique de la Terre a effacé les traces de météorites ayant percutée lorsqu’ était enfant. Or, sur la Lune, point d’activité géothermique ni d’atmosphère. Des cailloux venus de toutes les planètes doivent joncher le sol ! Une aubaine ! après analyse, permettraient aux scientifiques de mieux connaître l’histoire de la formation du système solaire, et de la Terre en particulier. D’autant qu’ espèrent découvrir des fossiles de vie microbienne, ce donnerait des indications sur les conditions de l’apparition de la vie sur notre planète.

Ciel et espace, N ° 400, septembre 2003.

b. À quelle catégorie appartient chacun de ces pronoms ? Quelle est leur fonction ?

4. Remplacez chaque groupe souligné par un pronom.

1. L’astronome regarde une étoile. Cette étoile est nouvelle.
2. Pour les anciens le Soleil était un œuf. La Grande Oie pondait l’œuf chaque matin.
3. Sa lunette astronomique est neuve mais ma lunette est plus puissante.
4. Pierre m’a prêté un livre. J’ai rendu le livre à Pierre.
5. Les Incas adoraient le Soleil. Les Incas construisaient des temples au soleil.

5. Construisez des phrases avec ces pronoms indéfinis (vous pouvez en mettre deux dans la même phrase) : quelque chose – quelqu’un – certains – la plupart – tout – rien – chacun – le même.

6. À partir de cette illustration, écrivez un texte informatif de quelques lignes. Utilisez des pronoms substituts.