Déterminant cardinal

AccueilGrammaireDéterminant cardinal

1. Les déterminants démonstratifs

Érasme est à sa table, l’émotion vous empoigne : il est seul. Un profond silence règne dans la pièce, la porte doit être fermée derrière cet homme en plein effort ; personne, rien ne bouge dans cette étroite cellule […].

Stefan ZWEIG, Érasme, Bernard Grasset.

1. Qui est « cet homme » ? Où se trouve l’information qui vous a permis de répondre : au début ou à la fin du texte ?

2. Quels mots, à la fin de l’extrait, évoquent à nouveau « la pièce » où se trouve Érasme ?
Quelle est la catégorie de déterminant utilisée ?

3. Dans la phrase « Regardez ce tableau, n’est-il pas beau ? », quel est le rôle du déterminant ?

a. Mise au point

Le déterminant démonstratif identifie précisément le nom qu’il détermine. Il désigne :
une personne ou une chose très précise, à l’exclusion de toutes les autres.
Ex. Cette table est en chêne ;
un nom déjà évoqué dans le texte. Il remplace alors l’article défini, il renvoie de façon plus insistante au contexte. Ex. Ce tableau d’Holbein est inoubliable ;
à l’oral, une réalité présente dans la situation de communication et permet de monter ce dont on parle. Ex. Regardez ce tableau !
Toutes ses formes simples peuvent être renforcées par les adverbes « ci » et « là ».
Ex. Regardez ! Ce tableau-ci est celui dont je vous ai parlé.
Les quatre formes de l’adjectif démonstratif sont :

SINGULIERSINGULIERPLURIEL
MasculinFéminin
ce – cetcetteces

2. Les déterminants possessifs

[…] Dès qu’on le regarde de plus près, son attitude n’est pas celle du repos […]. Son regard ne quitte pas les mots que sa main effilée, presque féminine, trace sur la blancheur du papier […].

Stefan ZWEIG, Érasme, Bernard Grasset.

1. Avec quel personnage les groupes de mots « son attitude » et « son regard » sont-ils en relation ?
À qui est la « main effilée » ?

2. Quel est le nom des déterminants utilisés ?

a. Mise au point

Le déterminant possessif note le nombre et l’identité de l’être qu’il désigne.
Il indique aussi à qui appartient le nom qu’il détermine. Il signifie « la… de moi », et « le… de toi », « le … de lui », etc.
Il porte le genre et le nombre de la chose possédée, et la personne du possesseur.
Ex. Sa bouche est fermée (la bouche (fém.sing.) d’Érasme (3e personne)).

POSSESSEURSDEVANT UN NOM
AU SINGULIER
DEVANT UN NOM
AU SINGULIER
DEVANT UN NOM
AU SINGULIER
DEVANT UN NOM
AU PLURIEL
commençant par
une consonne
commençant par
une consonne
commençant par
une voyelle
masculinféminin
1re pers. du singuliermonmamonmes
2e pers. du singuliertontatontes
3e pers. du singuliersonsasonses
1re pers. du plurielnotrenos
2e pers. du singuliervotrevos
3e pers. du plurielleurleurs

3. Les déterminants indéfinis

J’eus alors tout le loisir d’examiner ma gitane pendant que quelques honnêtes gens s’ébahissaient de me voir en si bonne compagnie.

Prosper MÉRIMÉE, Carmen.

Quelle précision le mot « quelques » apporte-t-il au nom qu’il détermine ? Trouvez d’autres mots apportant le même type de précision.

a. Mise au point

Le déterminant indéfini détermine un nom et indique le nombre d’êtres auquel s’applique le nom. Il peut marquer :
une quantité nulle, partielle ou totale. Ex. Aucun cerf ; plusieurs cerfs ; tous les cerfs.
une diversité, une identité, une ressemblance (« autre », « même », « tel »).
Ex. Dans l’un et l’autre casTel père, tel fils. Ce sont les mêmes fleurs que les miennes !

4. Les déterminants numéraux cardinaux,
interrogatifs et exclamatifs

1. Pour qu’une femme soit belle, elle doit avoir trois choses noires […].
2. Quelle nouvelle ? Quel temps splendide !

1. Quels sont le rôle et la valeur du déterminant « trois » ?

2. Dans quel type de phrase sont employés les déterminants « quelle » et « quel » ?
Quels sont leur rôle et leur valeur ?

a. Mise au point

Les déterminants numéraux cardinaux s’emploient pour indiquer une quantité précise.
Ex. Dix chiens. Vingt-sept chats.
Les déterminants interrogatifs permettent d’interroger sur l’identité ou la qualité d’une personne ou d’une chose. Les déterminants exclamatifs ont toujours une valeur affective (admiration, mépris, sympathie, antipathie, etc.) ils ont les mêmes formes : quel – quelle – quels – quelles.
Ex. Quel tableau as-tu acheté ? Quelles belles filles !

5. EXERCICES

1. Relevez tous les déterminants de ce texte et classez-les selon leur catégorie (articles définis, indéfinis, déterminants possessifs, indéfinis, démonstratifs, numéraux cardinaux).

Tu te rappelles, Maminou, la forêt où nous allions nous promener cet été ? On montait en voiture (ne touche pas au volant, surtout, ni aux boutons qui sont devant toi !). Et, un quart d’heure après, on était dans la forêt.
Tu te rappelles les arbres, tous ces arbres qui faisaient de l’ombre sur la route et les talus d’herbe ? Ça, c’est un pin, avec son écorce rouge-rose ; ça, c’est un chêne avec des bosses partout, et ce tapis de mousse entre ses grosses racines, juste exprès pour s’asseoir et goûter. Et d’autres chênes, d’autres pins, si loin qu’on pouvait regarder, jusqu’au fond bleu de l’ombre où l’on ne pouvait plus rien voir que la nuit du dessous des arbres, dans le fond de la forêt où le Petit Chaperon rouge a rencontré le méchant loup.

2. Faites de même avec ce texte.

Je vais te dire : il n’y a plus de loups dans la forêt. Mais il y a toujours d’autres bêtes qui se cachent sous le lointain des arbres. Tu entends cette petite flûte ? C’est une mésange qui se joue une chanson, pour elle toute seule, parce qu’il fait beau temps. Et ce rire qui se moque de nous ? C’est un gros geai aux ailes tricolores qui nous a vus sur le chemin et qui le dit aux autres bêtes de la forêt […].

Maurice GENEVOIX, L’Hirondelle qui fit le printemps,
Flammarion.

3. Complétez avec des déterminants démonstratifs.

1. « Regardez petit singe et guenon. Ne sont-ils pas adorables ? Et arbre, n’est-il pas magnifique ? »
2. «  forêt grouillant de moustiques, n’est-elle pas dangereuse ? bestioles peuvent provoquer de terribles maladies.
3. « Elle porte une jolie jupe.
– C’est vrai ! jupe est jolie mais pantalon est mieux coupé. »

4. Complétez avec des déterminants possessifs.

1. Je suis Mme Leblanc, numéro de portable est le 03.368872.
2. Toutes excuses pour comportement hier soir au restaurant.
3. Tu as oublié sac chez moi. Je te l’apporte au bureau demain.
4. clés sont dans la boîte aux lettres. Nous vous remercions.
5. Salut ! Voici nouvelle adresse.

5. Décrivez en une dizaine de lignes un animal ou un véhicule en utilisant des déterminants possessifs.

6. Complétez ce texte en choisissant parmi les déterminants suivants : son – une – ce – ce – une – mon – du –ses – son – cet – le – ses – cette – aux – certain – ma – les – seuls – ses.

Mon oncle et ma tante
visage de oncle ne m’est restée qu’ impression de finesse, de douceur un peu triste. Nous le voyons très peu, surtout repas, il travaille tant.
Par contre je vois très bien tante, telle qu’elle m’apparaissait quand j’aimais regarder boucles argentées de cheveux. teint rose, yeux… Les yeux bleus que j’aie vus avec nuance vraiment violette… Même écart entre deux dents de devant très blanches qui avancent légèrement augmente encore charme. Il y a quelque chose dans regard, dans port de tête, qui lui donne un air… Je ne trouve aujourd’hui pour le qualifier que mot altier. Maman dit de tante Anioutta qu’elle est « vraie beauté ».

Nathalie SARRAUTE, Enfance, Gallimard, 1983.

7. Complétez ce texte avec les déterminants qui conviennent.

Elle avait bouche décidée, nez retroussé, yeux gris qui voyaient tout et pouvaient tour à tour être coléreux, moqueurs, ou pensifs. seule beauté résidait dans longs cheveux épais qu’elle enfermait en général dans résille pour ne pas en être embarrassée. Elle avait épaules larges, grandes mains, grands pieds, tenue assez négligée et air gauche d’enfant qui se transforme en jeune fille
ce qui ne lui plaisait guère.

Louisa May ALCOTT, Les Quatre Filles du Dr March,
Hachette jeunesse.

8. Complétez avec des déterminants numéraux cardinaux.

1. Les jours de la semaine.
2. Ali Baba et les voleurs.
3. Les travaux d’Hercule.
4. Les mousquetaires.
5. Les et nuits.
6. Les        jours de l’année.

Lire aussi :

Article 1 : LES DÉTERMINANTS (1)

Prix de Babbel : Plans, informations d’essai gratuit en 2022

Vous cherchez des informations sur les abonnements et les prix de Babbel ? Peut-être vous demandez-vous comment l'installer et la configuer ou ...

Babbel abonnement à vie : Souscrivez et apprenez en 2022

Consultez cet article pour voir si l'apprentissage avec Babbel abonnement à vie peut vous convenir ! Babbel abonnement à vie coûte normalement ...

Babbel Lifetime : Apprentissage des langues illimité à vie

Grâce à votre abonnement Babbel Lifetime, peu importe où vos aventures vous mèneront au cours de votre vie, vous serez toujours prêt à ...

L’abonnement Babbel à vie pour un prix très avantageux 2022

Si vous souhaitez apprendre une nouvelle langue ou vous perfectionner, c'est le moment idéal pour vous inscrire à Babbel à vie. Une réduction ...

Babbel Live : la meilleure façon d’apprendre une langue 2022

Consultez cet article pour en savoir plus sur Babbel Live et découvrir pourquoi c'est l'une des meilleures façons d'apprendre une autre langue ...
error: Le contenu est protégé !!