Le nom et le groupe nominal

1. Le nom

Hier, l’Espagne y perdait même sa bonne vieille tradition de ne pas trop s’inquiéter des horaires. Avec Beckham, le timing était presque parfait. Logique, de nombreuses télévisions anglaises étaient en direct. Victoria, l’épouse de la star, arrivait en premier, un chat blanc dans les bras, et se présentait naturellement devant les flashes des photographes avant de s’asseoir à l’écart. Pendant ce temps, une ribambelle de membres du conseil d’administration du Real prenaient place sur scène. Tout le monde semblait vouloir profiter des retombées.

Frédéric HERMEL,
L’Équipe, N 17910, jeudi 3 juillet 2003.

1. Repérez tous les noms de cet extrait. D’après quels critères avez-vous classé ces mots dans la catégorie des noms ?

2. Classez ces noms selon qu’ils désignent des êtres animés (des êtres vivants) ou des choses inanimées (des objets, des notions).

3. Trois noms prennent une majuscule sans être en début de phrase.
D’après vous, pourquoi ?

4. Quel est le genre des mots « tradition », « horaire »et « télévision » ?
Qu’est-ce qui vous a permis de répondre ?

5. Relevez les noms au pluriel et justifiez les accords qui en dépendent.

6. Relevez deux noms désignant un ensemble de personnes. Comment l’accord s’est-il fait avec leur verbe respectif ?

7. Cherchez dans cet extrait un nom qui, à l’origine, est un verbe.

a. Mise au point

Le nom est l’une des classes grammaticales des mots. Il peut désigner un être, un objet, un lieu, une action, une notion abstraite, etc. Ex. Un footballeur, un ballon, le stade, le tir, la joie.
On distingue :
les noms animés et les noms non-animés. Ex. Un chat (animé), des gradins (non-animé) ;
les noms propres (qui désignent les êtres ou les choses en particulier) et les noms communs (qui désignent les êtres ou les choses en général). Les noms propres prennent une majuscule.
Ex. Victoria (nom propre), son épouse (nom commun).
Les noms sont des mots variables. Ils ont un genre (masculin ou féminin).
Ils peuvent varier en nombre (singulier ou pluriel).
Les adjectifs et les verbes s’accordent en genre et en nombre avec le nom auquel ils se rapportent.
Ex. La belle actrice a été très applaudie.
Des mots appartenant à une autre classe grammaticale peuvent devenir des noms.
On dit qu’ils sont substantivés. Ex. Sourire, le sourire. Souper, le souper.

2. Le groupe nominal

Une seule inconnue demeurait, le numéro qu’allait arborer le néo-Madrilène.
[…] Mais c’est finalement le 23 qu’il recevait des mains d’Alfredo Di Stefano. Grand sourire vers les photographes de la gauche de la salle avant d’emmener le président d’honneur de l’autre côté de la scène […].

Frédéric HERMEL,
L’Équipe, N 17910, jeudi 3 juillet 2003.

1. Dans cet extrait, quel groupe de mots est sujet du verbe « demeurait » ? Peut-on réduire ce groupe ?
Que reste-t-il alors ?

2. Quelle est la nature de la proposition qui accompagne le nom « numéro » ? De quoi est formé le groupe nominal « le numéro… le néo-madrilène » ?

3. Quels mots accompagnent le nom « photographe » ?
Quelle est leur classe grammaticale ? Quel est leur rôle dans ce groupe nominal ?

4. Réécrivez le texte en supprimant les détails qui peuvent l’être dans les groupes nominaux.
Comment le texte est-il maintenant ?

a. Mise au point

L’ensemble de mots formé par le nom noyau et les mots qui l’accompagnent s’appelle un groupe nominal (GN). Ex. David Beckham (nom noyau) qui lui répondait par un baiser lui a offert un maillot (nom noyau) dédicacé.
Le groupe nominal minimal est constitué d’un nom et de son déterminant ou d’un nom propre.
Ex. Victoria tenait son chat dans ses bras.
Le groupe nominal étendu est formé d’un nom et d’autres mots qu’on appelle expansions du nom : adjectif, nom, proposition relative.
Les expansions apportent des informations ; si on les supprime, la phrase s’appauvrit.
Ex. David Beckham lui a offert un maillot.

3. La phrase nominale

Se présentait alors David Beckham. Impeccable. L’élégance, la classe britanniques, mais sans jamais trop en faire : costume bleu clair, chemise blanche très ouverte et sourire sincère. Près de l’oreille gauche, le discret fil blanc du récepteur de la traduction flirtait avec le diamant de son oreille.

Frédéric HERMEL,
L’Équipe, N 17910, jeudi 3 juillet 2003.

1. Combien y a-t-il de phrases dans ce passage ? Comment est constituée chacune de ces phrases ?

2. Laquelle de ces deux phrases est-elle construite autour d’un nom ?
Comment pourriez-vous la réécrire pour qu’elle devienne une phrase verbale ?

a. Mise au point

La phrase nominale est une phrase construite autour d’un nom ou d’un groupe nominal.
Elle est non verbale, le verbe doit être déduit du sens. Ces phrases sont couramment utilisées dans le langage journalistique. Ex. Présentation de la nouvelle star du Real Madrid. Un succès.

4. EXERCICES

a. Le nom

1. Classez les noms suivants en deux catégories :

– les noms renvoyant à des êtres animés (êtres vivant) ;
– les noms renvoyant à des non-animés (précisez s’il s’agit d’objets, de lieux, d’actions, de notions).

Une présentation – une salle de gym – Beyrouth – les Espagnols – la liberté – un ouragan – un carrefour – une crise politique – un enfant – le triomphe – un employé – une précision – la foule.

2. Écrivez « un » ou « une » avant ces noms, selon leur genre. Consultez le dictionnaire si vous hésiter.

Arbre – pastèque – pétale – arche – oasis – ballon – couteau – orbite – longueur – avion.

3. Mettez les mots soulignés au pluriel et effectuez les accords nécessaires.

1. Le chat blanc est l’animal préféré de Victoria.
2. Le délégué de classe a défendu son ami préféré.
3. Le boxeur est rentré chez lui la tête pleine de bleus.
4. Un escroc international a été arrêté par un policier français.

4. Employez chacun des mots suivants dans deux phrases :

a. une phrase où il aura sa classe grammaticale d’origine ;
b. une phrase où il sera substantivé.
Rouge – dîner – avoir – courant – devant – sage.

5. Employez chacun des noms suivants dans deux phrases (aidez-vous du dictionnaire) :

a. une phrase où il désignera un être animé ;
b. une phrase où il désignera un non-animé.
une coiffeuse – une perche – une cuisinière.

b. Le groupe nominal

6. Repérez tous les groupes nominaux de ce texte. Quel est leur nom noyau ? Donnez leur fonction dans la phrase.

L’HISTOIRE DU RUGBY
Rugby est le nom d’une ville, au sud de l’Angleterre.
En 1823, William Webb Ellis, élève à la public school, commet une infraction aux règles du football : il s’empare du ballon à la main pour courir vers le but adverse. Un nouveau jeu était créé.

7. Comment sont constitués les groupes nominaux soulignés dans cet article ?

EN HIVER, ON A CHAUD
Cela fait trente ans, dit-on de source météorologique, que le mois de décembre n’avait connu de températures aussi élevées. La saison de ski qui habituellement débute vers le 15 décembre est très en retard.

« Les copains », L’Orient-Le Jour, n 373.

8. Transformez les groupes nominaux simples de ces phrases en groupes nominaux étendus avec les expansions de votre choix.

1. L’alpiniste a gravi la montagne.
2. Le boxeur a gagné le match
3. Le coureur a été victime d’un accident.
4. Des photographes étaient là pour assister à la course.
5. Où sont les skis ?

c. La phrase nominale

9. Parmi les phrases suivantes repérez les phrases nominales.

1. Restait à effectuer le tour d’honneur.
2. Bienvenue à tous les sportifs.
3. Vous voulez deux billets pour le match ?
4. Grande victoire des bleus.
5. Un nouvel élève ?
6. Dopage en augmentation.
7. Magnifique, extraordinaire !

10. Où peut-on trouver ces phrases nominales ?

1. Rediffusion du match de boxe.
2. Coca Cola, partenaire inévitable !
3. Victoire écrasante de l’équipe locale.
4. Adidas, pour aller plus vite !
5. Effondrement d’une tribune.

11. Transformez ces phrases verbales en phrases nominales.

1. Les athlètes jordaniens sont arrivés.
2. Une jeune fille a été agressée avant le match.
3. Les Argentins se sont montrés supérieurs.
4. L’équipe de France a gagné.
5. Le match sera rediffusé la semaine prochaine.
6. Le public a réagi violemment.

12. Rédigez des titres sous forme de phrases nominales pour les sujets suivants.

1. Les Américains ont lancé la fusée hier à 4 heures.
2. Le gouvernement a créé de nouvelles lois sur le dopage.
3. On a arrêté le match en plein jeu.

13. Élaborez, avec des phrases nominales, des titres qui auraient pu figurer aujourd’hui sur la première page du journal (la « une »).