Le complément d’objet du verbe

AccueilGrammaireLe complément d’objet du verbe

Une vieille dame promène son chien.
Un homme téléphone à sa femme.

Le groupe de mots son chien indique à qui s’applique l’action. Le groupe de mots à sa femme indique en direction de qui s’effectue l’action. On les appelle des compléments d’objet du verbe.

QU’EST-CE QU’UN COMPLÉMENT D’OBJET DIRECT ?

Reconnaître un complément d’objet direct 

Le complément d’objet direct (COD) présente les caractéristiques suivantes :
– en général, il ne peut pas être supprimé : il fait partie des compléments essentiels du verbe ;
Elle a attrapé un joli papillon.

La phrase Elle a attrapé est incomplète.

– il répond à une question en que ou, si le COD est une personne, en qui.
Qu’a-t-elle attrapé ?
Qui as-tu vu ?

– il se construit directement après le verbe, sans préposition.
Elle a attrapé un joli papillon.

REMARQUE
Certains verbes transitifs directs peuvent cependant être employés sans COD. On parle d’emploi absolu : Elle lit.

La grammaire traditionnelle définit souvent le COD comme l’objet ou la personne affecté(e) par l’action. Cette définition est réductrice. Le COD peut en effet remplir d’autres rôles.
Cette information concerne les nouveaux abonnés.

Le COD est ici mis en relation avec le sujet par le verbe concerne : il n’est affecté par aucune action.

La nature du complément d’objet direct

Le COD peut avoir différentes natures.

NATUREEXEMPLE
Nom ou groupe nominalAvez-vous vu mes lunettes ?
Pronom ou groupe pronominalJ’ai perdu mes bottes. Prends celles de ta sœur.
Infinitif ou groupe infinitifIl déteste arriver en retard.
Proposition :
– conjonctive
– interrogative indirecte
– exclamative indirecte
– relative (à valeur substantive)
– infinitive

J’espère que personne ne t’a vu.
J’aimerais savoir comment tu as fait.
J’admire comme il reste calme.
Je logerai qui voudra.
Les vaches regardent passer le train.

La place du complément d’objet direct

Le COD est placé après le verbe sauf :
– lorsqu’il est un pronom personnel conjoint ;
Je te crois. Mais, à l’impératif et au positif : Crois-moi.
– lorsqu’il est un pronom relatif ;
La valise que tu m’as donnée est très commode.
– dans les interrogations directes portant sur le COD ;
Quelle voiture prenons-nous ?
– dans une tournure présentative du type c’est… que ;
C’est le numéro que vous composerez en cas d’urgence.
–dans certaines expressions figées.
Grand bien vous fasse.

POUR MIEUX ÉCRIRE   Attention à l’accord du participe passé avec le COD.

Lorsque le COD est placé avant le verbe, il ne faut pas oublier d’accorder le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir.
Quels amis as-tu invités ? Je les ai souvent invités.

Le complément d’objet direct et la voix passive

Un verbe à la voix passive n’a jamais de COD.
Ici a été retrouvé un fossile d’ammonite.

Le groupe nominal un fossile d’ammonite constitue le sujet inversé du verbe à la voix passive, en aucun cas son COD.

Lorsque l’on transforme une phrase de la voix active à la voix passive, le COD devient sujet.

Très peu de femmes regardent les matchs de rugby.

                              verbe à la voix active             COD   

Les matchs de rugby sont regardés par très peu de femmes.

            sujet            verbe à la voix passive

REMARQUE
La plupart des verbes transitifs directs permettent cette transformation à la voix passive. Quelques-uns font exception.
Cet exercice comporte de nombreuses difficultés.

On ne peut pas dire : De nombreuses difficultés sont comportées par cet exercice.

Un complément apparenté au COD : le complément d’objet interne

Certains verbes intransitifs sont construits avec un groupe nominal qui ne fait que reprendre l’idée déjà contenue dans le verbe. Il ne s’agit pas d’un complément d’objet au sens strict du terme, mais d’un complément d’objet interne.
Il pleure toutes les larmes de son corps.

Le complément d’objet toutes les larmes de son corps ne fait que reprendre l’idée de pleurer. On parle de complément d’objet interne.

QU’EST-CE QU’UN COMPLÉMENT D’OBJET INDIRECT ?

Reconnaître un complément d’objet indirect

Le complément d’objet indirect (COI) présente deux caractéristiques principales :
– en général, il ne peut pas être supprimé : il fait partie des compléments essentiels du verbe ;
Il participera à ce tournoi.

La phrase Il participera est incomplète.

– il est introduit par une préposition.
Il participera à ce tournoi.
La préposition du COI est généralement à ou de. Mais on rencontre d’autres prépositions comme contre, avec, après, sur, pour, en.
Il compte sur toi. J’ai voté pour lui. Nous luttons contre eux.
La préposition qui introduit le COI est déterminée par le verbe, et non par le sens de la phrase.
Il a voté par conformisme.

Les prépositions attendues après voter sont pour ou contre. Par conformisme ne peut pas être un COI puisqu’il est introduit par une autre préposition. Il s’agit d’un complément circonstanciel

REMARQUE
Certains verbes transitifs indirects peuvent cependant être employés sans COI. On parle d’emploi absolu.
Cet enfant n’obéit pas.

La nature du complément d’objet indirect

Le COI peut avoir différentes natures.

NATUREEXEMPLE
Groupe prépositionnel du type :
– préposition + nom ou GN
– préposition + pronom ou groupe pronominal
– préposition + infinitif ou groupe infinitif

Elle s’occupe de notre chien au mois d’août.
Elle s’occupe aussi de celui de la voisine.
Elle s’occupe de les nourrir et de les promener.
PronomParle-lui. Pensez-y.
Proposition :
– conjonctive à fonction complétive
(que, à ce que, de ce que…)
– relative à valeur substantive
Je doute qu’elle soit arrivée.
Tu veilleras à ce qu’ils ne se couchent pas tard.
Je parle à qui je veux.

Le pronom personnel complément d’objet indirect

Lorsqu’il est COI, le pronom personnel peut prendre différentes formes.
Après la plupart des verbes suivis de la préposition à :

NOMPRONOM CORRESPONDANTEXEMPLE
Noms animésPronoms conjoints : lui, leur
Pronoms disjoints : (à) lui, (à) elle(s), (à) eux
Il leur téléphone.
Il pense à eux.
Noms inanimésYIl y pense.

Après la plupart des verbes suivis de la préposition de :

NOMPRONOM CORRESPONDANTEXEMPLE
Noms animésPronoms disjoints : (de) lui, (d’)elle(s), (d’)euxIl parle de lui.
Noms inanimésEnIl en parle.

REMARQUE
Ces règles connaissent des exceptions. Il arrive que les pronom y et en renvoient à une personne.
C’est un commerçant malhonnête. Ne vous y fiez pas.
Les pronoms (de) lui, leur… peuvent aussi, parfois, renvoyer à un inanimé.
C’est une plante fragile. Il faut lui donner un emplacement bien abrité.

Après les verbes suivis d’une préposition autre que à ou de :

NOMPRONOM CORRESPONDANTEXEMPLE
Noms animés(contre) lui, (contre) elle(s), (contre) eux,
(pour) lui, (pour) elle(s), (pour) eux,
(en) lui, (en) elle, (en) eux, etc.
Il a voté contre elle.
Noms inanimésPas de pronomIl a voté contre cette loi.
→ Il a voté contre.

Les verbes construits avec deux compléments d’objet

 Le complément d’objet second

Certains verbes sont construits avec un COD et un COI. Le COI prend alors le nom de complément d’objet second (COS).
Chaque année, ils offrent un rosier à leur mère.

                                   verbe         COD            COS

 La construction V + COI + COI

Certains verbes peuvent se construire avec deux compléments d’objet indirect. On ne parle pas alors de COS.
Il parle facilement de ses ennuis à sa femme.

   verbe                               COI                    COI

+ Le complément d’attribution
Lorsque le COS est introduit par la préposition à, et qu’il est associé à un verbe qui exprime le don, le transfert, le vol (donner, confier, apprendre, soustraire…), la grammaire traditionnelle parle de complément d’attribution.

Les compléments apparentés au COI

 Le complément (ou datif) d’intérêt

Dessine-moi un mouton.
Le verbe dessiner est transitif direct et non doublement transitif. Moi n’est pas ici un COS comme il le serait dans la phrase Donne-moi un crayon. Il permet seulement d’indiquer qui est concerné par le dessin, qui sera le bénéficiaire de l’action. On l’appelle un complément (ou datif) d’intérêt.

 Le datif éthique

Il te lui a passé un de ces savons !
La deuxième personne du singulier indique ici que le locuteur souhaite impliquer affectivement son destinataire dans l’action, le prendre à témoin. On appelle ce complément le datif éthique. Par définition, il ne peut exister qu’à la deuxième personne. Cette tournure est fortement marquée par l’oralité.

 Le datif partitif

Il m’a marché sur le pied.
Je lui ai coupé les cheveux.

Les pronoms m’ et lui désignent la personne à qui appartiennent le pied et les cheveux : le tout de la partie qui est désignée par le complément du verbe. On appelle ce complément le datif partitif.

L’ESSENTIEL

Le verbe peut se construire avec différents compléments d’objet :
– le complément d’objet direct, qui se construit sans préposition.
– Le complément d’objet indirect, qui se construit avec une préposition.
Lorsqu’un verbe a un COD et un COI, le COI prend le nom de complément d’objet second.

Prix de Babbel : Plans, informations d’essai gratuit en 2022

Vous cherchez des informations sur les abonnements et les prix de Babbel ? Peut-être vous demandez-vous comment l'installer et la configuer ou ...

Babbel abonnement à vie : Souscrivez et apprenez en 2022

Consultez cet article pour voir si l'apprentissage avec Babbel abonnement à vie peut vous convenir ! Babbel abonnement à vie coûte normalement ...

Babbel Lifetime : Apprentissage des langues illimité à vie

Grâce à votre abonnement Babbel Lifetime, peu importe où vos aventures vous mèneront au cours de votre vie, vous serez toujours prêt à ...

L’abonnement Babbel à vie pour un prix très avantageux 2022

Si vous souhaitez apprendre une nouvelle langue ou vous perfectionner, c'est le moment idéal pour vous inscrire à Babbel à vie. Une réduction ...

Babbel Live : la meilleure façon d’apprendre une langue 2022

Consultez cet article pour en savoir plus sur Babbel Live et découvrir pourquoi c'est l'une des meilleures façons d'apprendre une autre langue ...
error: Le contenu est protégé !!