Sommaire de l'article :

a. Georges et Vérone Nader étaient installés sur des chaises pliantes.
b. La perfection de ses trois étonna François.
c. Une bande d’oiseaux s’échappa par la fenêtre.
d. Georges et Émile, qui mangeaient, commencèrent à rire.
e. On passa à table ; tout le monde était content.
f. Beaucoup verraient cette maison, mais peu penseraient à l’acheter.
g. Portes, fenêtres, murs, tout est en ruine.

Observez ces phrases et trouvez comment s’est fait l’accord du verbe avec son sujet.

1. Mise au point

Lorsque deux sujets différents commandent le même verbe, celui-ci s’accorde au pluriel.
Ex. François et Marthe se promenaient.
Lorsque le sujet est un GN, c’est le noyau du GN qui impose l’accord au verbe.
Ex. Le mur de pierre était très ancien.
Lorsque le sujet est un nom collectif suivi d’un complément du nom au pluriel, l’accord peut se faire au singulier ou au pluriel. Ex. une troupe de cagues (déferlèrent) sur la plage.
Lorsque le sujet est le pronom relatif « qui », il faut repérer l’antécédent de ce pronom relatif pour accorder le verbe selon la personne. Ex. Toi qui es si intelligent, réponds.
Lorsque le sujet contient un mot indiquant une absence d’éléments (nul, aucun, rien, etc.), un élément unique (chacun, aucun, etc.) ou un nom collectif seul (la foule, tout le monde, la troupe), l’accord se fait au singulier. Ex. Chacun mangeait sa brochette. La troupe avançait rapidement.
Lorsque le sujet contient un adverbe de quantité avec ou sans quantité au pluriel (peu, beaucoup, plusieurs, etc.), le verbe se met au pluriel. Ex. Peu de promeneurs s’arrêtaient là.
Exception : avec « plus d’un(e) » le verbe est au singulier. Ex. Plus d’un ami a répondu à mon invitation.
Lorsque le verbe a plusieurs sujets dont le dernier résume les précédents (tout, rien, ce, etc.), l’accord se fait avec ce dernier sujet. Ex. La plage, la mer, la maison, rien ne lui plaisait.

2. EXERCICES

1. Expliquez l’accord du verbe avec son sujet dans les phrases suivantes.

1. L’équipe des juniors va gagner.
2. Le sentier de pierres est dur à grimper.
3. Un épais tapis de feuilles mortes assourdit nos pas.
4. Chaque élève a besoin d’être écouté.
5. Peu de personnes ont apprécié son discours
6. C’est toi qui parleras le premier.
7. Une foule de curieux se pressait autour de la voiture.
8. Coups, cris, punitions, rien ne le faisait céder.

2. Écrivez des phrases ayant pour sujet :

1. Chacun d’entre vous
2. Elle qui
3. Beaucoup de professeurs
4. Combien de personnes
5. Une foule de promeneurs
6. Un chant, une musique, tout
7. Peu de personnes
8. Aucun de nous
9. Une forêt de chênes
10. Vous qui
11. Nul homme
12. Argent, bonheur, tout

Article précédentLES FONCTIONS DANS LA PHRASE (1)
Article suivantLE PLUS-QUE-PARFAIT ET LE PASSÉ ANTÉRIEUR