La planète vivante

La terre est ronde et la pesanteur nous attire vers son centre. C’est pourquoi les gens qui vivent aux antipodes 1 ne tombent pas, bien qu’ils soient pour nous la tête en bas. Chaque partie du globe voit une portion de ciel différente et des étoiles particulières. En un même lieu, les étoiles changent sans cesse dans le ciel.

Les deux tiers de la surface terrestre sont recouverts d’eau, ce qui est unique dans le système solaire. Quand on voit la Terre depuis l’espace, on ne peut que la nommer la planète bleue.

L’eau est essentielle à la vie. D’abord parce qu’un être vivant est avant tout constitué d’eau ; ensuite parce que c’est sans doute grâce à l’eau que la vie est apparue sur notre planète. Les réactions chimiques complexes qui ont créé la vie, et continuent de la créer, ne se produisent en effet qu’en présence d’eau.

Dans son voyage à travers le cosmos 2, le vaisseau spatial Terre transporte un équipage nombreux. Des êtres humains aux plantes, des amibes 3 aux éléphants, notre planète grouille de vie. Les plantes rejettent de l’oxygène que les animaux consomment. Les déchets 4 des animaux fertilisent le sol et permettent aux plantes de pousser. Certains voient même la vie sur Terre comme une seule entité 5, baptisée « Gaïa » (notre mère la Terre, selon la mythologie 6 grecque).

La Terre est non seulement grouillante de vie, elle est une planète vivante. Sphère rocheuse comme les planètes voisines, elle a la particularité de se renouveler constamment.

Sa surface, la croûte, est faite de grandes plaques qui « flottent » sur le magma visqueux qui se trouve en dessous. Ces plaques se déplacent lentement – et emportent les continents avec elles -, ce quine s’observe sur aucune autre planète.

Heather COUPER et Nigel HENBEST, L’Univers,
Éditions du Seuil, 1993.

1. dans deux lieux de la Terre diamétralement opposés l’un à l’autre.
2. l’espace extra-terrestre, univers.
3. de minuscules êtres vivants qui se déplacent dans les eaux douces et salées.
4. les excréments, les matières évacuées du corps des animaux.
5. comme un tout, comme un seul ensemble.
6. ensemble des récits imaginaires propres à une civilisation.

1. D’ENTRÉE DE JEU

1. De quel registre de vocabulaire le mot « planète » fait-il partie ?

2. Qu’est-ce qu’une « planète vivante » ?

3. De quelle « planète vivante » peut-il s’agir ?

2. AU CŒUR DU TEXTE

1. Relevez les GS qui introduisent les six paragraphes puis dégagez le thème du texte.

2. D’après le premier paragraphe, qu’est-ce qui caractérise la Terre ?

3. Pourquoi la Terre est-elle nommée « la planète bleue » ?

4. a. Expliquez pourquoi l’eau est nécessaire à la vie.
b. Relevez les mots qui introduisent chaque explication puis précisez leur rôle.

5. Dans le texte, qu’est-ce qui montre que la Terre est pleine de vie ?

6. Indiquez le temps verbal dominant et sa valeur.

7. À quoi servent les parenthèses et les tirets ?

8. Le dernier paragraphe vous aide-t-il à mieux comprendre cette phrase : « Sphère rocheuse, la Terre a la particularité de se renouveler constamment » ? Comment ?

9. L’énonciateur exprime-t-il sentiment, un jugement ? Justifiez votre réponse.

10. À partir des réponses aux questions 6, 7, 8 et 9, précisez le type de ce texte et justifiez votre réponse.

3. PARTIE D’ÉCRITURE

Les auteurs avancent une idée puis ils l’expliquent.

L’eau est essentielle à la vie. D’abord parce qu’un être vivant est avant tout constitué d’eau ; ensuite parce que c’est sans doute grâce à l’eau que la vie est apparue sur notre planète.

En imitant ce modèle, donnez deux explications à cette idée : « Seule la Terre, parmi les planètes du système solaire, possède les conditions favorables à la vie ».

Article précédentMédecins du XIe siècle
Article suivantLes pronoms