Sommaire de l'article :

Une enquête a été menée par l’Inserm sur le sommeil des adolescents. Ils ne dormiraient pas assez. Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène. Leur hyperexcitabilité n’est pas compensée par une activité physique suffisante. Ils sont perturbés par des programmes scolaires musclés. Ils commencent à découvrir des excitants.

Santé magazine, n° 326,
Février 2003.

1. Classez les phrases selon leur forme active ou passive.

2. Comparez les formes verbales de ces deux groupes de phrases : temps (simple ou composé) et auxiliaire.

3. Transformez les phrases actives en phrases passives. Avez-vous pu mettre toutes les phrases au passif ? Pourquoi ?
Quelles transformations avez-vous dû opérer ? Expliquez pourquoi.

4. Transformez les phrases passives en phrase actives. Quelles transformations avez-vous dû opérer ? Expliquez pourquoi.

5. Comment reconnaissez-vous le temps d’un verbe au passif ?

6. Cette phrase est-elle à la forme passive : « il est resté à la maison toute la journée » ? Justifiez votre réponse.

1. Mise au point

À la forme passive, les temps simples sont formés de l’auxiliaire « être », conjugué à un temps simple suivi du participe passé du verbe.
Ex. Les ados sont fatigués (« être » au présent + p. passé) par leurs nombreux devoirs.
Les temps composés sont formés de l’auxiliaire « être » à un temps composé suivi du participe du verbe. Ex. Leur fatigue a été provoquée (« être » au p. composé + p. passé) par le manque de sommeil.
Le temps du verbe au passif est déterminé par l’auxiliaire.
Ex. Leur rythme sera
(futur) rétabli par une grasse matinée.
Seuls les verbes transitifs directs peuvent être mis au passif.

2. EXERCICES

1. Dans ces phrases, le verbe est-il à la forme active ou à la forme passive ? Expliquez.

1. La circulation du sang n’a été découverte qu’au XVᵉ siècle.
2. La circulation complète du sang fut expliquée par l’Anglais William Harvez en 1552.
3. En 1660, l’Italien, Marcello Malpighi a constaté que veines et artères communiquaient.
4. Toutes ces recherches sont restées longtemps inconnues.
5. L’histoire de la science est remplie d’incompréhensions et d’épisodes terribles.
6. Au XVIᵉ siècle, la « mentalité scientifique » était extrêmement rare.
7. La recherche était menée par des hommes courageux au péril de leur vie.

2. À quel temps sont les verbes des phrases suivantes ?

1. Le traumatisme a été causé par la rupture d’un ligament.
2. Les blessés furent transportés par avion jusqu’au dispensaire.
3. Les effets de ce médicament sont étudiés par des laboratoires.
4. Les malades contagieux seront soignés par une équipe spécialisée.
5. Le virus avait été propagé par l’eau. Les premières dispositions seront prises par le gouvernement.

3. Parmi ces verbes, lesquels peuvent être employés au passif ? Justifiez vos réponses.

Immobiliser – mourir – ressentir – comprendre – dormir – examiner – naître – diagnostiquer.

4. Mettez ces phrases à la forme passive en faisant attention aux temps et aux accords. Certaines phrases ne peuvent pas être mises à la forme passive. Pourquoi ?

1. La propreté et les soins corporels évitent la propagation des maladies contagieuses.
2. La douche quotidienne stimulera la circulation sanguine et tonifiera les muscles.
3. Les mains représentent une source permanente d’infections.
4. Ses dents se sont cariées par manque de soins quotidiens.
5. Certains malades ont été mis en quarantaine chez eux.
6. Les ambulances transportèrent les malades dans les hôpitaux.
7. Il se couperont les ongles des pieds et des mains toutes les semaines.

5. Employez chacun des verbes suivants dans deux phrases : l’une à la forme active, l’autre à la forme passive, aux temps indiqués.

Soigner (présent) – observer (futur) – secourir (passé simple) – prévenir (passé composé) – résoudre (plus-que-parfait) – examiner (présent) – vacciner (futur).

6. Lisez le texte suivant puis répondez aux questions.

« Vivez et laissez vivre ! »
Tel est le slogan lancé à l’occasion de la journée mondiale du sida, le 1er décembre. Le malade du sida est rejeté par la société. Cet isolement aggrave son problème.
Le sida, on n’en parle jamais assez ! La journée mondiale du sida est l’occasion de le faire. Une campagne d’information et de prévention a été lancée à l’Université américaine de Beyrouth. Pendant deux journées consécutives, universitaires et écoliers ont rencontré des représentants des ONG, des ministères de la Santé et des Affaires sociales, et des organisations internationales. Ils leur ont posé des questions et ont discuté librement de problèmes qui touchent à la maladie.

« Les Copains », L’Orient-Le Jour, 13.12.2003.

a. Quel est le type et la forme de chacune des phrases ?
b. Repérez les phrases à la forme passive. À quel temps sont les formes verbales ? Réécrivez ces phrases à la forme active lorsque cela est possible.
c. Réécrivez les phrases à la forme active en phrases ç la forme passive lorsque cela est possible.

7. À partir de cette affiche, écrivez un paragraphe dans lequel vous varierez les formes de phrases : actives et passives.

Article précédentRÉUSSIR UNE DICTÉE
Article suivantLES MOTS ET LEURS SONORITÉS