Au niveau de la manifestation écrite, l’accent aigu n’affecte que le graphème e. En règle générale, é marque /e/ et s’oppose ainsi à e (fréquemment marque de /ə/), à è (/ɛ/ et à ê (également /ɛ/). Mais ces correspondances ne sont pas constantes : e marque souvent /e/ (pied, nez, etc.) et é correspond parfois à /ɛ/ : événement [evɛnmä].

Article précédentAGGLUTINATION
Article suivantALGORITHME