Lagglutination est le processus diachronique par lequel des unités originellement distinctes, mais fréquemment manifestées l’une après l’autre dans le discours, sont soudées pour constituer une nouvelle unité : lierre vient de l’agglutination de l’ierre (du latin hedera), mamour (dans l’expression faire des mamours) de l’agglutination de m’amour (où m’est la forme élidée du possessif ma devant amour féminin) ; aujourd’hui laisse apparents les éléments agglutinés, etc. Le processus inverse de l’agglutination est la déglutination.

Article précédentAGENT (OU AGENTIF)
Article suivantAIGU (ACCENT)