apprendre une langue
apprendre une langue
Apprendre une langueBlogÉlever des enfants bilingues : Comment chaque famille peut y parvenir

Élever des enfants bilingues : Comment chaque famille peut y parvenir

Vous envisagez d’enseigner plus d’une langue à vos enfants ?

Les avantages du bilinguisme auront un impact sur tous les aspects de leur vie, qu’il s’agisse d’ouvrir des perspectives d’emploi fantastiques ou d’élargir leur vision du monde.

Des études montrent également que le bilinguisme a un impact positif sur le développement des capacités cognitives et que les locuteurs bilingues ont, entre autres, une meilleure réception des commentaires et des critiques, ainsi qu’un niveau de concentration plus élevé.

Que vous soyez monolingue ou bilingue, nous vous donnerons quelques conseils pratiques pour construire un foyer heureusement bilingue dans lequel vos enfants s’épanouiront.

Élever des enfants bilingues : Comment chaque famille peut réussir

structurer un foyer bilingue

Comme nous l’avons indiqué précédemment, chaque famille abordera l’éducation bilingue de ses enfants de manière différente. Nous vous proposons ci-dessous des conseils pratiques répartis en deux catégories : les uns pour les familles monolingues, les autres pour les familles bilingues.

Bien entendu, il peut y avoir des chevauchements en fonction de votre environnement et des langues parlées par les autres membres de votre famille nucléaire ou élargie. Dans l’ensemble, ces conseils devraient vous aider à faire des choix linguistiques conscients pour votre foyer qui favorisent le bilinguisme.

Conseils pour les parents/tuteurs monolingues

1. Planifier des activités familiales dans la langue cible

Les activités pratiques, en particulier celles qui utilisent des éléments visuels, aideront les enfants à contextualiser et à assimiler la langue cible.

Par exemple, vous pouvez vous procurer un livre de cuisine dans la langue cible et apprendre à cuisiner un plat traditionnel d’un pays où cette langue est parlée. Les jeux de société dans la langue cible sont un autre excellent moyen de développer les compétences linguistiques tout en créant des liens familiaux.

2. Assister à des événements culturels locaux impliquant la langue cible

Les villes en regorgent et offrent une excellente occasion d’exposer les enfants à la cuisine, à la langue et aux personnes dont la langue maternelle est leur seconde langue.

Par exemple, Chicago organise chaque année le festival « Flavors of Mexico » et New York accueille chaque année le 116th Street Festival, le plus grand festival latin du nord-est.

Pour trouver ce type d’événements, faites une recherche sur des sites tels que Meetup.com ou consultez l’onglet « Events » sur Facebook (sur le côté gauche de la page, sous « Explore »). Le département des langues de votre université locale ou la bibliothèque publique peuvent également vous indiquer d’excellentes options.

3. Encouragez les enfants à lire à haute voix des livres dans les deux langues

La lecture à haute voix peut aider les enfants à assimiler les différentes règles phonétiques de chaque langue tout en favorisant l’alphabétisation.

Mieux encore, encouragez-les à lire de manière théâtrale et à dramatiser l’histoire ! En plus de rendre la lecture plus amusante, cela peut aussi les aider à trouver leur propre voix dans chaque langue, ce qui est un phénomène bilingue qui tend à se produire naturellement.

4. Laissez les enfants regarder des médias dans la langue cible

Lorsque l’immersion physique n’est pas possible, la meilleure solution consiste à laisser les enfants regarder des films, des émissions de télévision et d’autres médias familiaux dans la langue cible, bien entendu. Les dessins animés sous-titrés sont fortement recommandés car ils permettent aux enfants d’écouter et de lire la langue en une seule fois.

Pour renforcer les capacités d’écoute et de lecture de votre enfant, FluentU est une ressource qui peut s’avérer efficace.

FluentU utilise des vidéos authentiques, comme des clips musicaux, des bandes-annonces de films, des nouvelles et des conférences inspirantes, et les transforme en leçons personnalisées d’apprentissage de la langue.

Vous pouvez essayer FluentU gratuitement pendant 2 semaines. Consultez le site Web ou téléchargez l’application iOS ou Android.

P.S. Cliquez ici pour profiter de notre vente actuelle ! (Expire à la fin de ce mois.)

essayer fluentu gratuitement

5. Devenez une famille d’accueil pour les enfants qui parlent la langue cible

En présentant à votre enfant un nouvel ami qui parle sa langue cible, vous lui offrez une pratique essentielle et authentique de la communication dès son plus jeune âge. Cela l’aidera également à comprendre l’importance du bilinguisme lorsqu’il nouera une nouvelle amitié dans une deuxième langue.

Le simple fait de demander autour de soi, par exemple en postant un message sur Facebook pour demander des recommandations, peut être un bon point de départ pour trouver des possibilités d’hébergement en famille d’accueil. De nombreuses familles sont mises en contact les unes avec les autres par l’intermédiaire d’un ami commun.

Si vous souhaitez passer par des voies plus officielles, Cultural Homestay International est une ressource complète et fiable pour les familles qui souhaitent en savoir plus sur l’accueil d’un invité international. Une autre option consiste à s’inscrire en tant qu’hôte pour les familles internationales qui souhaitent envoyer leur enfant à l’étranger par l’intermédiaire de Homestay.com.

Conseils pour les parents/tuteurs bilingues

6. Déterminez délibérément le moment où vous changez de code

Cela nous ramène aux modèles de ménages bilingues dont nous avons parlé plus haut. Il est important de ne pas hésiter entre votre langue maternelle et d’autres langues. Au contraire, tenez compte de votre environnement et (le cas échéant) des langues de votre partenaire, et déterminez délibérément le moment où vous changez de langue avec l’enfant, si jamais c’est le cas.

Notez toutefois que le changement de code (ou le passage d’une langue à l’autre ou d’un mode de communication à l’autre) de la part de l’enfant est courant et ne doit pas susciter d’inquiétude. Il s’agit en fait d’un bon signe et d’une preuve de l’élargissement de son vocabulaire.

Rappelez-vous qu’il est important de vous en tenir à votre modèle de communication, même si le passage à une autre langue peut sembler plus facile.

Il peut être plus facile de passer d’une langue à l’autre sur le moment, mais, sauf problèmes de sécurité, essayez de vous en tenir à votre modèle bilingue aussi strictement que possible.

7. Lire à haute voix aux enfants dans la langue cible

Des tonnes d’études ont été réalisées sur la valeur de la lecture à haute voix pour les enfants, mais cela est particulièrement important pour élever un enfant bilingue si vous êtes bilingue. Non seulement c’est une excellente exposition à la langue cible, mais cela leur permettra également de se sentir à l’aise en la lisant, et pas seulement en la parlant et en l’écoutant.

Et ne vous limitez pas aux livres. Si vous avez l’occasion de lire la langue cible à haute voix, n’hésitez pas à la saisir.

Cela peut sembler anodin aujourd’hui, mais le fait de développer très tôt des compétences de lecture et d’écriture dans la langue cible peut contribuer à jeter les bases d’une réussite scolaire et professionnelle bilingue à long terme.

8. Demandez aux enfants d’écrire des lettres dans les deux langues aux membres de leur famille et à leurs amis

Écrire à des membres de la famille ou à des amis est une bonne pratique à adopter en général, car elle encourage les enfants à élargir leur notion de la famille.

Le fait d’écrire dans différentes langues complète cette pratique en leur rappelant d’élargir leur concept de la langue – ce n’est pas seulement quelque chose qu’ils apprennent pour eux-mêmes, c’est quelque chose qui a des implications positives pour leurs relations avec les autres.

De plus, c’est un excellent exercice ! Vérifiez que leurs lettres ne contiennent pas de fautes de grammaire ou d’orthographe et demandez-leur de les corriger avant de les envoyer.

9. Laissez des messages dans la langue minoritaire

La « langue minoritaire » désigne ici la langue du foyer qui n’est pas parlée dans l’environnement immédiat. Par exemple, si vous êtes de langue maternelle mandarine et que vous enseignez le mandarin à votre enfant alors que vous vivez au Canada, le mandarin serait la langue minoritaire.

En laissant des messages dans la boîte à lunch, vous contribuerez à ce que la langue reste pertinente tout au long de la journée de l’enfant, sans interrompre le travail scolaire ou la communication sociale qui se fait dans la langue de la minorité. De plus, ce sera un doux rappel de la famille et de la maison !

Différentes façons de structurer un foyer bilingue

En fonction des langues parlées dans votre foyer, vous pouvez choisir différents modèles pour encourager efficacement le bilinguisme.

Pour commencer, consultez les six modèles décrits dans l’ouvrage de Martyn Barrett intitulé « The Development of Language » (Le développement du langage). Ils aideront les parents et les tuteurs à décider quand et dans quels environnements utiliser la communication dans la langue maternelle par rapport à la langue cible.

Par exemple, un parent hispanophone et un parent anglophone vivant aux États-Unis utiliseront le modèle « un parent, une langue », chaque parent utilisant sa langue maternelle pour parler à l’enfant.

L’identification du modèle utilisé par votre foyer permettra d’établir des lignes directrices claires en matière de communication, tout en tenant compte de la confusion naturelle et saine qui survient lorsqu’un enfant apprend deux langues à la fois.

Ne vous laissez pas envahir par les mythes sur le bilinguisme

Les parents qui élèvent des enfants dans un foyer bilingue sont souvent la cible de commentaires bien intentionnés mais mal intentionnés de la part d’enseignants et d’autres personnes qui ne connaissent pas bien le mode d’apprentissage des enfants bilingues.

Tout d’abord, il est important de savoir que les compétences en vocabulaire de certains enfants bilingues peuvent sembler inférieures à celles de leurs camarades au cours des premières années d’enseignement, mais cet écart se résorbe rapidement – les recherches montrent qu’il a disparu à l’âge de cinq ans, et que les autres compétences ne sont pas affectées.

De plus, l’écart scolaire perçu dans les premières années est en grande partie dû au fait que les tests standardisés ne mesurent pas correctement les apprenants bi-langues.

Maintenant que vous avez décidé d’élever un enfant bilingue, il est temps de choisir un modèle de communication .

Les stratégies varieront et devraient varier d’un ménage à l’autre.

Chaque foyer bilingue est différent en ce qui concerne qui parle quelle langue, la communauté environnante et le tempérament de l’enfant.

N’oubliez pas qu’en élevant des enfants bilingues, vous leur offrez un merveilleux cadeau qui durera toute une vie.

Bonne chance!

À découvrir
À découvrir