Éco-design

Une petite invention peut parfois être à l’origine d’une vraie révolution 1. Tout le monde connaît les petits blocs d’éclairage de sécurité placés au-dessus des portes pour indiquer les sorties de secours. Allumée 24 heures sur 24, chacune de ces enseignes consomme 7 à 8 watts d’électricité par heure. Mais multipliés par les millions qui se trouvent en France, cela équivaut à la consommation d’une « tranche » de centrale nucléaire ! En changeant l’ampoule à l’intérieur du bloc et en modifiant sa conception, la société Luminox a réussi à diviser par dix la consommation électrique.

Bilan : sans modifier l’efficacité de l’appareil, le bénéfice pour l’environnement est considérable. Tel est le principe de l’éco-conception, appelée aussi éco-design 2. On produit mieux pour moins gaspiller. Avantage : le consommateur achète un produit équivalent à celui qu’il connaissait auparavant, mais beaucoup moins polluant. […]

Comment être sûr que le nouveau produit n’est pas plus polluant que l’ancien ? Qu’est-ce qui garantit le progrès écologique ? « Pour aller jusqu’au bout de leur démarche, les industriels peuvent réaliser une évaluation environnementale du produit sur son cycle de vie, c’est-à-dire qu’ils étudient tous les impacts 3 de leurs nouveaux produits sur l’environnement, depuis l’extraction des matières premières jusqu’à leur élimination en fin de vie », explique Antoine Bonsch, en charge de la qualité écologique des produits à l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

En faisant une analyse du cycle de vie d’un simple pantalon en jean, par exemple, on s’aperçoit que c’est un produit très polluant à cause du transport des matières premières. Le coton est cultivé en Afrique, la toile fabriquée en Italie, la teinture en Allemagne, le fil en Irlande, les fermetures au Japon… Au total, 65 000 kilomètres sont parcourus. Grâce à l’analyse du cycle de vie, une entreprise 4 peut donc choisir le meilleur compromis 5 entre la rentabilité et l’écologie. An final, tout le monde y gagne.

Ainsi, l’entreprise Prosign a été plusieurs fois primée 6 pour la conception d’une nouvelle peinture de marquage routier à base d’eau, qui se révèle nettement moins polluante. Il faut savoir que, chaque année, 18 000 tonnes de peintures sont utilisées sur les routes de France. Grâce à l’analyse du cycle de vie, Prosign a comparé sa nouvelle peinture à l’eau à son ancienne peinture acrylique classique, et le résultat est édifiant 7 : moitié moins de pollution et d’énergie gaspillée, sans compter une baisse de la toxicité 8 de 80 % !

Julien FOUIN, « Design : Produire mieux, polluer moins »,
Santé magazine, N° 329, mai 2003.

1. Un changement très important.
2. Une invention scientifique qui a pour but d’économiser l’énergie et de protéger l’environnement.
3. Les effets sur l’environnement.
4. Une usine.
5. Trouver le juste équilibre pour continuer à faire des bénéfices tout en protégeant l’environnement.
6. Récompensée par des prix.
7. Qui peut servir d’exemple, qui est positif.
8. L’effet négatif d’une substance sur l’organisme.

1. D’ENTRÉE DE JEU

1. Aidez-vous du dictionnaire pour expliquer le sens des mots qui composent le titre de l’article.

2. Pourquoi ces deux mots sont-ils liés par un trait d’union ?

3. Précisez le lien entre le titre de l’article et le nom de la revue.

2. AU CŒUR DU TEXTE

1. Reformulez l’idée exprimée dans la première phrase de l’article.

2. Citez les inventions scientifiques mentionnées dans l’article.

3. Quels avantages présentent-elles ?

4. a. Qui répond aux questions posées au début du troisième paragraphe ?
b. En quelle qualité répond-il aux questions ?
c. Comment la réponse est-elle signalée ?

5. Pourquoi le jean est-il un produit très polluant ?

6. a. Relevez les exemples cités dans l’article.
b. À quoi servent-ils ?

3. PARTIE D’ÉCRITURE

L’auteur de l’article présente les avantages de la nouvelle peinture de marquage routier conçue par l’entreprise Prosign.

Prosign a comparé sa nouvelle peinture à l’eau à son ancienne peinture acrylique classique, et le résultat est édifiant : moitié moins de pollution et d’énergie gaspillée, sans compter une baisse de la toxicité de 80 % !

En vous inspirant de ce modèle, présentez, dans un court paragraphe, une invention scientifique dont vous expliquerez les avantages.