Sommaire de l'article :

Comment nourrir les populations du futur, qu’elles soient marines ou terrestres ?
Un ingénieur chimiste américain, Michael Markels, propriétaire de la société Ocean Farming, propose de fertiliser les océans pour multiplier la quantité de poissons. Comment ? En jetant à la mer du fer, du phosphore et de l’azote. Un mélange minéral qui ferait exploser la quantité d’algues et de petits crustacés vivant dans les premiers mètres d’eau, le plancton. Ce dernier sert de repas aux anchois, maquereaux et sardines qui servent à leur tour de pitance aux gros poissons ou aux hommes. […]

Mais Sallie Chisholm, océanographe, explique qu’elle passe son temps à essayer d’empêcher que ces minéraux d’origine humaine entrent dans les écosystèmes marins. Les engrais chimiques de l’agriculture et les lessives provoquent l’invasion d’algues vertes. Dans l’océan, le cocktail de Markels pourrait provoquer une prolifération non contrôlée d’espèces toxiques d’algues ou de poissons non commercialisables et perturber considérablement la chaîne alimentaire. Au mieux, il pourrait effectivement augmenter la production mais en détruisant l’ensemble de l’écosystème marin !

Science et Vie Junior, mars 2000.

1. Lisez ce texte puis répondez aux questions posées. Munissez-vous d’un dictionnaire ou d’un manuel d’orthographe.

Des mots

a. Trouvez des homonymes de « mètre », « temps » et « chaîne ». Donnez leur sens.

b. Justifiez la lettre « u » dans « algue ». Donnez d’autres exemples d’utilisation de cette lettre.

c. Relevez tous les mots où l’on entend le son [s].
Justifiez quand cela est possible.

d. Quelles sont les autres manières d’écrire « qu’elles » ? Expliquez chaque cas.

e. Pourquoi a-t-on écrit « ces » dans « ces minéraux » ? Quel est le rôle de cet adjectif démonstratif ?

Conjugaison

f. Justifiez l’orthographe de « jetant ».
Quand ce verbe prend-il deux « t » ?

g. Relevez les verbes au conditionnel et justifiez l’emploi de ce mode.

h. Relevez les verbes à l’infinitif et justifiez l’emploi de ce mode.

Accord

i. Pourquoi « vivant ne prend-il pas un « s » dans « de petits crustacés vivant dans les premiers mètres d’eau » ?
Dans quel cas le participe présent s’accorde-t-il ?
Donnez quel cas le participe présent s’accorde-t-il ?
Donnez un exemple avec « vivant ».

2. Relisez le texte avant de le dicter.

Retenez les mots

Phosphore – crustacés – plancton – océanographe – cocktail – toxique.

Article précédentLES PROPOSITIONS SUBORDONNÉES CONJONCTIVES
Article suivantLE SUBJONCTIF PRÉSENT ET PASSÉ