apprendre une langue
apprendre une langue
Apprendre une langueBlogCombien y a-t-il de caractères chinois ? Un guide pour la maîtrise...

Combien y a-t-il de caractères chinois ? Un guide pour la maîtrise de la langue et les objectifs du HSK

Combien de caractères chinois faut-il connaître pour parler couramment le chinois ?

Ou pour passer les différents niveaux du test HSK ?

Dans cet article, nous allons vous expliquer l’importance des caractères chinois et comment leur apprentissage peut améliorer vos compétences linguistiques au-delà de la simple reconnaissance des mots.

Enfin, nous utiliserons les niveaux du HSK pour vous guider dans votre apprentissage.

Combien y a-t-il de caractères en chinois ?

Le dictionnaire national standard compte environ 50 000 caractères chinois, certains dictionnaires allant même jusqu’à 80 000. La plupart de ces caractères ne sont pas couramment utilisés. Il suffit de connaître environ 2 000 caractères chinois pour savoir lire et écrire. Avec 3 500 caractères, vous reconnaîtrez près de 99,5 % de l’écriture chinoise moderne, tandis que les personnes ayant fait des études supérieures connaissent environ 8 000 caractères.

Chinois traditionnel et chinois simplifié

Les caractères traditionnels constituent la grande majorité des caractères chinois. Selon le tableau des caractères chinois standard généraux, il existe 8 105 caractères simplifiés, bien que ce nombre comprenne également les caractères qui restent les mêmes dans les deux formes de chinois.

Le gouvernement a commencé à simplifier les caractères dans les années 1950. En 1986, plus de 2 000 caractères étaient simplifiés. En comparant le nombre de tous les caractères simplifiés à celui des caractères qui ont été simplifiés, les experts estiment que le nombre actuel de nouveaux caractères simplifiés est d’environ 3 000.

Voici une vidéo qui explique les différences entre les caractères traditionnels et les caractères simplifiés :

Si vous ne savez pas si vous devez apprendre le chinois traditionnel ou simplifié, tout dépend de l’objectif que vous poursuivez en apprenant le mandarin. Le chinois traditionnel est privilégié à Hong Kong, Macao et Taïwan. Si vous prévoyez de voyager ou de vous installer dans l’un de ces endroits, il est donc préférable d’étudier la forme traditionnelle. Si vous vous rendez sur le continent, à Singapour ou en Malaisie, il est préférable d’étudier le chinois simplifié.

Existe-t-il un alphabet chinois ?

Maintenant que vous connaissez le nombre de caractères, vous vous demandez peut-être s’il existe un système d’alphabet et combien de lettres il y a.

En réalité, il n’existe pas d’alphabet chinois.

Certains considèrent le système pinyin comme l’alphabet chinois, mais c’est inexact. Oui, le pinyin utilise l’alphabet latin pour montrer comment on prononce les caractères chinois, mais les lettres pinyin ne sont utilisées que pour la prononciation et non pour la création de mots.

C’est un peu déroutant, et le fait qu’il y ait 26 lettres à la fois dans l’alphabet anglais et dans le système pinyin n’arrange rien. Sachez simplement que, contrairement aux lettres des alphabets occidentaux, les langues chinoises ne s’appuient pas sur les lettres pinyin pour formuler des caractères et des mots.

Radicaux et composants chinois

Les caractères chinois sont composés d’éléments appelés radicaux et composants.

Les radicaux indexent et catégorisent les caractères. En fait, ils sont comme la première lettre des mots anglais que l’on utilise pour les chercher dans un dictionnaire. Bien que vous puissiez rechercher des mots en ligne en utilisant le pinyin, il est toujours très pratique d’apprendre cette classification pour les caractères chinois.

Regardez cette vidéo pour en savoir plus sur le fonctionnement des radicaux :

La plupart des caractères contiennent un radical principal, qui se trouve généralement à gauche ou en haut du caractère. Il y a 214 radicaux au total.

Un exemple de radical est 匚 (fāng) qui signifie « boîte » et qui est inclus dans des caractères comme 区 (qū) qui signifie « zone » et 匠 (jiàng) qui signifie « artisan ».

Passons aux composants. Nous avons brièvement abordé la question des composants plus tôt, mais nous allons maintenant en parler plus en détail.

Il en existe deux types :

  • Les composantes phonétiques sont des parties d’un caractère qui offrent des indices de prononciation.
  • Les composantes sémantiques sont les parties d’un caractère qui transmettent une certaine forme de signification.

Les radicaux peuvent également agir en tant que composants phonétiques ou sémantiques. D’autres les appellent parfois « radicaux phonétiques » et « radicaux sémantiques ».

Examinons le caractère 妈 (mā) pour « mère ». Il est composé de deux parties :

  • 女 (nǚ) – féminin
  • 马 (mǎ) – cheval

Comme vous pouvez le voir, 女 serait le composant sémantique ou le radical sémantique qui indique que le personnage est une femme, tandis que 马 serait le composant phonétique qui partage le même pinyin que 妈, mais avec un ton différent.

Caractères chinois et mots chinois

Pour compliquer les choses, les caractères chinois peuvent représenter des mots autonomes. Ils peuvent également représenter des composants permettant de créer d’autres mots, idées et concepts. 女 et 马 sont des exemples parfaits de caractères qui sont à la fois des mots autonomes et des composants permettant de créer d’autres caractères.

Cela signifie que les combinaisons de caractères comme ceux-ci forment toutes sortes de mots, ce qui est une excellente nouvelle pour les apprenants de chinois. En fait, une poignée de caractères chinois peut être combinée et réorganisée pour exprimer une grande variété d’idées – vous n’avez pas besoin d’apprendre un nouveau caractère chinois pour chaque nouvel objet ou action que vous rencontrez.

Par exemple, voici des caractères qui équivalent chacun à un seul mot anglais :

吃 (chī) – manger
山 (shān) – montagne
好 (hǎo) – bon
火 (huǒ) – feu
上 (shàng) – en haut
下 (xià) – en bas
头 (tóu) – tête
车 (chē) – voiture
人 (rén) – personne

Faisons maintenant un petit exercice. En utilisant les neuf caractères ci-dessus, comment diriez-vous les mots suivants ?

Volcan
Sommet de montagne
Monter dans la montagne
Descendre de la montagne
Bon gars
Oppressif
Par habitant
Délicieux
Train
L’avant d’une voiture
Monter (comme dans un bus)
Descendre (comme pour descendre d’un bus)

Voici les réponses :

火山 (huǒ shān) – littéralement « montagne de feu ».
山头 (shān tóu) – littéralement « tête de montagne »
上山 (shàng shān) – littéralement « montagne en haut ».
下山 (xià shān) – littéralement « en bas de la montagne ».
好人 (hǎo rén) – littéralement « bonne personne ».
吃人 (chī rén) – littéralement « manger les gens », décrivant quelqu’un qui profite des autres.
人头 (rén tóu) – littéralement « tête des gens », un peu comme on dit « compter les têtes ».
好吃 (hǎo chī) – littéralement « bien manger ».
火车 (huǒ chē) – littéralement « wagon de feu », en référence aux feux de bois et de charbon qui alimentaient les trains d’antan.
车头 (chē tóu) – littéralement « tête de voiture ».
上车 (shàng chē) – littéralement « en haut de la voiture », décrivant l’action de monter ou de monter dans un véhicule.
下车 (xià chē) – littéralement « voiture descendante », décrivant votre action lorsque vous descendez d’un véhicule.

Combien de caractères chinois dois-je connaître ?

Vous pouvez parler couramment l’anglais même si vous êtes loin de connaître tous les 171 476 mots du dictionnaire Oxford.

Le chinois n’est pas différent à cet égard.

Comme vous venez de l’apprendre, les caractères sont à la fois des mots autonomes et des composants d’autres mots et idées. Il y a donc deux questions auxquelles il faut répondre :

  • De combien de caractères ai-je besoin pour parler couramment ?
  • De combien de mots ai-je besoin pour être à l’aise ?

Combien de caractères chinois dois-je connaître pour parler couramment ?

Un Chinois moyen n’a besoin de connaître qu’environ 2 000 caractères pour être reconnu comme parlant couramment le chinois. Ces caractères représentent un niveau d’éducation de base qui peut vous aider à vous débrouiller dans la vie de tous les jours.

Combien de mots chinois dois-je connaître pour parler couramment ?

C’est dans le nombre de mots que vos objectifs de maîtrise du chinois entrent en jeu. Comme la maîtrise du chinois est généralement mesurée par le nombre de caractères, on suppose que vous êtes capable de mettre ces caractères en mots, comme nous l’avons fait dans l’exercice ci-dessus.

Pour comprendre l’impact de votre connaissance du vocabulaire sur votre niveau de fluidité, je vous recommande de suivre les normes établies par le test HSK.

Combien de caractères chinois dois-je connaître pour réussir le test HSK ?

Chaque niveau du test HSK augmente le nombre de mots, du niveau 1 (150 mots) au niveau 6 (5 000 mots).

Voici une excellente explication de la manière dont chaque niveau de vocabulaire se traduit par des compétences en chinois, que l’on trouve sur le site officiel du HSK :

LevelBasic RequirementsCharacters to KnowWords to Know
HSK Level 1use very simple words and phrases178150
HSK Level 2exchange simple information349300
HSK Level 3communicate at a basic level623600
HSK Level 4fluently converse in Chinese1,0711,200
HSK Level 5read Chinese newspapers1,7092,500
HSK Level 6effectively express yourself2,6335,000

Parler couramment le chinois (ou toute autre langue, d’ailleurs) dépend aussi beaucoup du contexte. Vous pouvez parler couramment l’anglais, mais cela ne signifie pas que vous pouvez nécessairement comprendre le jargon juridique d’un contrat ou assister à une réunion d’affaires au hasard et saisir tout le jargon.

La ligne de fond

Si vous voulez vraiment avoir un nombre de caractères, essayez d’en avoir environ 2 000.

Basez votre étude des caractères sur ce que vous lisez réellement, que ce soit en ligne, dans un journal ou tout autre support autre qu’un manuel. En d’autres termes, assurez-vous d’apprendre des caractères chinois pertinents.

Avec ces 2 000 caractères, vous devriez pouvoir apprendre entre 3 500 et 4 000 mots.

Les tests HSK situent l’aisance de base au niveau 4, mais le niveau 6 correspond à la capacité de s’exprimer efficacement en chinois parlé ou écrit. N’oubliez pas que parler couramment ces caractères et ces mots ne dépend pas entièrement de la capacité à les lire ou à les écrire.

3 techniques pour atteindre vos 2 000 caractères

Lire de vrais manuels scolaires chinois

À l’école, vous apprenez une matière et, en fonction de cette matière, vous apprenez de nouveaux mots qui contiennent des idées connexes. En fait, vous apprenez passivement la langue que vous parlez en classe.

Prenez quelques manuels scolaires de l’école élémentaire chinoise sur des sujets qui vous intéressent et plongez-y. Vous savez peut-être déjà ce qu’on vous enseigne dans ces livres de mathématiques, de sciences ou autres, mais vous ne connaissez pas ces concepts en chinois.

Ne vous contentez pas de mémoriser un caractère et sa signification. Donnez-lui un contexte pratique. Si le manuel est accompagné d’un cahier d’exercices, utilisez-le. Et, chaque fois que vous le pouvez, intégrez ces nouveaux mots dans la conversation.

Regardez des vidéos de chinois authentique

Un bon manuel est important, mais vous passerez à côté de tout un autre monde de chinois si vous n’utilisez pas également du contenu chinois authentique. Les contenus authentiques sont ceux que les locuteurs chinois créent pour d’autres locuteurs chinois, le genre de médias que les locuteurs natifs regardent pendant leurs journées de repos.

Lorsque vous utilisez ce type de contenu authentique pour apprendre le chinois, vous obtenez un chinois réel et naturel. Vous entendez des mots dans leur contexte et vous les apprenez naturellement, ce qui est très utile lorsqu’il s’agit d’utiliser ces mots dans une conversation. C’est pourquoi il est si important de s’immerger dans des émissions télévisées, des chaînes YouTube et même des podcasts et des livres en chinois authentique.

Il existe des programmes conçus pour vous aider à apprendre à partir de sources authentiques. Le programme FluentU, par exemple, développe ce concept en associant des vidéos naturelles à des sous-titres interactifs et à d’autres outils d’apprentissage.

FluentU utilise des vidéos authentiques, telles que des clips musicaux, des bandes-annonces de films, des nouvelles et des conférences inspirantes, et les transforme en leçons personnalisées d’apprentissage de la langue.

Vous pouvez essayer FluentU gratuitement pendant 2 semaines. Visitez le site web ou téléchargez l’application iOS ou l’application Android.

P.S. Cliquez ici pour profiter de notre vente actuelle ! (Expire à la fin de ce mois.)

Suivre les niveaux du HSK

Le test HSK est basé sur la façon dont vous utilisez les caractères que vous connaissez pour former des mots. Ce test linguistique peut vous conduire à une réussite pratique. Voici comment :

  • Les tests blancs du HSK peuvent vous aider à étudier, même si vous n’avez pas l’intention de passer le test. Ils vous permettront de lire et d’écrire avec des caractères chinois importants.
  • Utilisez des applications avec des sections telles que la section « mots » de Pleco pour voir comment les caractères sont utilisés. Pleco intègre une liste d’étude du vocabulaire HSK. Plus vous connaissez un caractère, plus il vous sera utile.

Utilisez le HSK comme guide pour l’apprentissage des caractères, que vous ayez ou non l’intention de passer l’examen.

L’histoire des caractères chinois

Les caractères chinois ont en fait évolué pendant des milliers d’années.

Les premières itérations des caractères chinois remontent à la dynastie Shang, qui a duré de 1600 à 1046 av.

À l’époque, il s’agissait d’inscriptions sur des os d’oracle ou de pictogrammes ancestraux gravés sur des écailles de tortue et des os d’animaux. Ces inscriptions sur os ont ensuite été suivies de symboles gravés dans le bronze.

Les inscriptions en bronze sont apparues à la fin de la dynastie Shang et ont prévalu pendant la dynastie Zhou ou « âge du bronze », qui s’est déroulée de 1046 à 771 av. Les deux inscriptions sont assez semblables, mais les caractères de bronze sont plus structurés et ont des lignes plus épaisses.

Pendant la période des États en guerre, de 475 à 221 avant J.-C., il n’y avait pas d’écriture standard. Les différentes parties de l’empire avaient leur propre écriture, mais tout cela a changé lorsque l’empereur Qin Shihuang a unifié la Chine. La langue écrite standard de la dynastie Qin (221 à 206 av. J.-C.) était connue sous le nom de petits caractères de sceau. Ceux-ci présentaient des coups de pinceau proportionnels et une sorte de forme de diamant.

Ils sont également à la base du système d’écriture contemporain.

La dynastie Han (206 av. J.-C. à 220 apr. J.-C.) a inauguré l’écriture officielle. La langue écrite ne ressemble plus à des pictogrammes, mais plutôt à des caractères aux traits courbes et brisés.

À la fin de la dynastie Han, l’écriture officielle est devenue l’écriture régulière, mais elle n’est devenue populaire que pendant les dynasties du Nord et du Sud, de 420 à 589 après Jésus-Christ. Au cours de cette période, l’écriture régulière n’a cessé de subir des changements stylistiques. Elle a atteint sa forme définitive sous la dynastie Tang, qui s’est étendue de 618 à 907 après J.-C., et c’est ce que nous appelons aujourd’hui le chinois traditionnel.

Ce n’est qu’en 1954 que le gouvernement a simplifié l’écriture régulière pour l’imprimerie. Cette simplification avait pour but d’accroître l’alphabétisation en Chine, ce qui impliquait une diminution des coups de pinceau.

Pourquoi se concentrer sur l’apprentissage des caractères chinois ?

Il ne s’agit pas seulement d’écrire et de lire.

L’étude des caractères chinois peut vous aider à mémoriser de nouveaux mots et à mieux comprendre la langue dans son ensemble.

Comment ?

Les caractères vous aident à identifier le sens des mots. J’ai découvert que c’est particulièrement utile lorsque vous êtes encore en train d’affiner vos compétences en matière d’écoute.

Un jour, j’ai acheté un réfrigérateur pour mon appartement à un vendeur local. Après l’avoir acheté, le vendeur a insisté (à ce que j’ai cru) sur le fait que nous devions prendre un train pour l’amener à notre appartement. Comme vous pouvez l’imaginer, je n’étais pas du tout d’accord.

Il s’avère qu’elle a dit 货车 (huò chē), ce qui signifie camion de livraison, et non 火车 (huǒ chē), ce qui signifie train. Le caractère 货 (huò) fait référence aux livraisons ou aux marchandises. Si j’avais connu les caractères, j’aurais eu plus de chances de distinguer ces mots.

Les caractères vous aident également à vous souvenir des mots en fonction de leurs composantes. Vous pouvez en faire des histoires ou des blagues pour créer des moyens mnémotechniques.

Par exemple, un de mes camarades de classe a un jour discuté de la façon dont 安 (ān), un caractère signifiant « paix », pouvait être considéré comme sexiste, puisque le caractère est composé d’une femme ou 女 (nǚ) sous un toit ou 宀 (mián). Ce petit détail a rendu le mot et ses personnages beaucoup plus mémorables.

La calligraphie est également une excellente méthode d’étude pour mémoriser les caractères. Elle est particulièrement utile aux apprenants visuels et à tous ceux qui se souviennent mieux en faisant.

En apprenant à écrire les caractères de manière artistique, vous aurez une meilleure idée de la structure et de l’ordre des traits. Une fois que vous aurez assimilé ce flux, l’écriture des caractères deviendra une seconde nature pour vous. Vous améliorerez vos compétences en matière d’écriture et votre mémoire des caractères.

De plus, le fait d’écrire et de lire ce style d’écriture cursive chinoise vous aidera plus tard lorsque vous tenterez de déchiffrer un texte manuscrit.

N’oublions pas que la pratique de la calligraphie est aussi l’occasion d’entrer en contact avec la culture chinoise. La calligraphie chinoise est une forme d’art très estimée en Chine, et c’est donc un excellent moyen de montrer sa reconnaissance culturelle.

Faites travailler ces caractères chinois pour vous. Chaque caractère conquis est un pas de plus vers la maîtrise du chinois !

Et encore une chose…

Si vous voulez continuer à apprendre le chinois avec un contenu chinois interactif et authentique, alors vous aimerez FluentU.

FluentU vous facilite naturellement l’apprentissage de la langue chinoise. Le contenu chinois natif est à portée de main, et vous apprendrez le chinois tel qu’il est parlé dans la vie réelle.

FluentU dispose d’une large gamme de vidéos contemporaines telles que des drames, des émissions de télévision, des publicités et des vidéos musicales.

FluentU met ces vidéos en chinois natif à votre portée grâce aux sous-titres interactifs. Vous pouvez appuyer sur n’importe quel mot pour le rechercher instantanément. Tous les mots ont des définitions et des exemples soigneusement écrits qui vous aideront à comprendre comment le mot est utilisé. Tapez pour ajouter les mots que vous souhaitez réviser à une liste de vocabulaire.

Le Mode Apprentissage de FluentU transforme chaque vidéo en une leçon d’apprentissage de la langue. Vous pouvez toujours glisser vers la gauche ou la droite pour voir plus d’exemples pour le mot que vous apprenez.

La meilleure partie est que FluentU garde toujours une trace de votre vocabulaire. Il personnalise les quiz pour se concentrer sur les domaines qui ont besoin d’attention et vous rappelle quand il est temps de réviser ce que vous avez appris. Vous avez une expérience 100% personnalisée.

Commencez à utiliser le site web de FluentU sur votre ordinateur ou votre tablette ou, mieux encore, téléchargez l’application FluentU sur iTunes ou Google Play. Cliquez ici pour profiter de notre vente actuelle ! (Expire à la fin de ce mois.)