Bien manger pour rester jeune

On sait maintenant que la longévité passe par notre assiette. Mais qu’est-ce que cela signifie au quotidien ? Des spécialistes nous donnent les clés du régime anti-âge.

À partir de la quarantaine, la première chose à surveiller, c’est son poids. « On constate couramment une prise de poids de 5 à 10 kilos entre 20 et 50 ans. Mais cette ‘’ dérive 1‘’ n’est pas inéluctable 2 », affirme le Dr Bernard Waysfeld. Grâce à des mesures diététiques 3 simples et un peu d’exercice, on peut garder la ligne 4. Bien vieillir suppose donc deux pratiques complémentaires :

Un exercice physique régulier

À 40/50 ans, la masse musculaire a tendance à « fondre » naturellement, raison pour laquelle il est conseillé d’avoir une activité physique régulière. En effet, les muscles étant des gros consommateurs de calories, en cas d’inactivité, l’énergie n’est plus dépensée et l’organisme fabrique de la graisse. Autrement dit, pour ne pas grossir, il faut faire du sport.

Adapter son alimentation à son mode de vie.

« À cinquante ans, la plupart des personnes continuent à manger comme à vingt ans, voire 5 comme dans leur enfance, car nous restons profondément marqués par no habitudes familiales… », reconnaît le Dr. Waysfeld. En pratique, il faut continuer à manger de tout, en diminuant les portions de chaque aliment. En attention aux régimes drastiques 6, qui ne peuvent qu’aboutir à des « dérapages 7 » !

QUELS ALIMENTS PRIVILÉGIER ?

 Les nutritionnistes proposent d’équilibrer l’alimentation ainsi : 30% de calories sous forme de lipides, 15% sous forme de protéines et 55% sous forme de glucides, « Évidemment, ces ratios 8 ne sont pas toujours faciles à mettre en œuvre au quotidien », convient le Dr Waysfeld.

Pour simplifier les choses, ce spécialiste propose le principe de base suivant : manger au moins 12 à 14 aliments par jour. Ces aliments doivent être différents à chaque repas, mais peuvent se répéter au cours d’une même journée.

En pratique :

À chaque fois que vous mangez quelque chose, vous comptez un aliment.

À privilégier :

Le pain, le lait, le fromage. Deux portions de « viande » (du poulet ou du poisson ou même des œufs). Des féculents, pâtes ou riz, à prendre à midi et le soir …

Des crudités ou des légumes deux fois par jour. Bien sûr, ces aliments seront accompagnés par un peu d’huile et de beurre …

Grâce à ce programme, on est sûr de couvrir ses besoins nutritionnels. La viande apporte du fer, de la vitamine B1, le pain complet des vitamines B1, B2, B6, B9. Les légumes renferment ce qu’il faut de chrome, cobalt, nickel …

Avec les fruits, on fait le plein de vitamines E et C et de sélénium, trois antioxydants majeurs (qui luttent contre le vieillissement des cellules).

Guy DE BOIVILLE, Santé magazine,
n° 331, juillet 2003.

1. dans le texte, un dépassement du poids normal.
2. qui n’est pas inévitable.
3. des mesures prenant en compte la valeur nutritive des aliments.
4. rester mince.
5. et même.
6. des régimes sévères, difficiles à suivre.
7. ici, des excès, des écarts au régime.
8. ces pourcentages.

1. D’ENTRÉE DE JEU

1. Quels sont les deux thèmes annoncés dans le titre ?

2. Dégagez le rapport (le lien) entre ces deux thèmes.

3. Quel type de texte ce titre annonce-t-il ?
Justifiez votre réponse.

2. AU CŒUR DU TEXTE

1. Qu’arrive-t-il aux hommes et aux femmes entre 20 et 50 ans ?

2. a. L’auteur réunit-il les affirmations de plusieurs spécialistes ? Justifiez votre réponse.
b. Doit-on croire en son propos ? Pourquoi ?

3. Quels sont les remèdes proposés pour aider à garder la ligne ?

4. a. Relevez, dans les paragraphes 2 et 3, les trois phrases qui donnent un conseil. Quel verbe est utilisé ?
b. Relevez, dans les mêmes paragraphes, les phrases déclaratives puis expliquez leur rôle.

5. De quoi est composé le programme alimentaire du Dr Waysfeld ?

6. Quels sont, d’après le titre et le chapeau du texte, les bienfaits de ce programme ?

3. PARTIE D’ÉCRITURE

Le Dr Waysfeld propose de « manger au moins 12 à 14 aliments par jour. Ces aliments doivent être différents à chaque repas, mais peuvent se répéter au cours d’une même journée ».

En vous inspirant de cette proposition, expliquez, dans un texte d’une dizaine de lignes, le nombre et la nature des aliments que vous mangez à chaque repas, au cours d’une même journée.

Pour mettre en ordre vos explications, suivez un plan en trois parties :

1. Le matin (au petit déjeuner)
2. À midi (au déjeuner)
3. Le soir (au dîner)